CES 2013 : Intel veut se réconcilier avec la mobilité

Mobilité
Intel Atom Core CES 2013

Tout n’est que mobilité chez Intel. En difficulté sur ce segment, le fabricant de semi-conducteurs adapte son offre de processeur Atom et Core pour les smartphones, les tablettes et les ultrabooks.

Des Atom aux Core, Intel place son CES 2013 sous le signe de la mobilité. L’offre de processeurs se porte ainsi sur les smartphones, les tablettes et les ultrabooks, aux dépens des PC conventionnels.

Au dernier baromètre IHS iSuppli, le numéro un mondial des semi-conducteurs capte moins de 1% du marché des puces pour smartphones. Sa position n’est guère plus enviable sur le segment des tablettes.

Face à la récession du marché des PC et à l’ébranlement concomitant du tandem Wintel (alliance historique avec Microsoft), c’est un Intel à réaction qui redessine sa stratégie et segmente son catalogue en conséquence.

Ainsi la famille Atom s’enrichit-elle du modèle Z2420, une puce monocoeur (2 threads) à 1,2 GHz qui s’insère, dans la hiérarchie, en dessous du Z2460, dont la fréquence de fonctionnement est supérieure.

Le fondeur a également présenté le successeur de cette famille, au travers de l’Atom Z2580, un composant bicœur (quatre threads) pour smartphones.

Pour l’heure, ces puces ont trouvé place dans quelques terminaux comme le RAZR i de Motorola (Atom Z2480 à 2 GHz) ou le “proof-of-concept” San Diego (Atom “Medfield à 1,6 GHz), commercialisé par Orange.

Côté tablettes, on retrouve l’Atom Z2760 “Clover Trail” (1,8 GHz, 2 coeurs, 4 threads), qui s’épanouira également sur les PC convertibles Windows 8.

L’offre “Bay Trail” (4 coeurs, 8 threads, gravure en 22 nm) est amenée à prendre progressivement le relais, à compter du prochain trimestre.

Silicon.fr note que l’offensive se porte également sur les ultrabooks. En tête de liste, une série Core i “Ivy Bridge” optimisée, avec une enveloppe thermique revue à la baisse : 7 W.

Lenovo a implémenté cette puce dans son IdeaPad Yoga 11S, présenté au CES. A en croire Intel, une douzaine d’autres produits ainsi équipés seraient en développement.

En ligne de mire, la plate-forme “Haswell”, qui perpétuera cette quête du rapport performance par watt.

Il en résultera des ultrabooks “dont l’autonomie avoisinera les 10 heures“, selon Mike Bell, vice-président et Directeur général du Groupe Mobile & Communications chez Intel.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : William Milner – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur