CES 2015 : la bataille des OS se déporte sur la TV connectée

MobilitéOS mobilesRégulations

Android chez Sony, Tizen chez Samsung, webOS chez LG, Firefox OS chez Panasonic : autant de systèmes d’exploitation qui vont rivaliser dans l’univers de la TV connectée.

D’abord conçus pour être exploités sur les terminaux mobiles, ils croiseront finalement le fer au coeur du salon numérique : Android, webOS, Tizen et Firefox OS vont s’épanouir sur les téléviseurs connectés.

Les quatre systèmes d’exploitation sont représentés au CES 2015 : tandis que Sony et Philips ont choisi Android pour leurs Smart TV, LG construit sa stratégie autour de webOS, quand Samsung privilégie la plate-forme Tizen.

De son côté, Panasonic s’appuie sur Firefox OS. Le partenariat entre l’industriel nippon et la Fondation Mozilla – qui exploite le système d’exploitation Boot2Gecko sous la marque Firefox OS – avait été annoncé lors du CES 2014. Il devrait se concrétiser au printemps avec une nouvelle génération de téléviseurs haut de gamme : les Life+ Screen 4K Ultra HD Smart TV.

Les quatre modèles de 60 à 85 pouces qui composeront cette série permettront de naviguer sur Internet et d’utiliser des applications développées à partir des technologies du Web (HTML5, CSS3, JavaScript). Il sera également possible de partager du contenu depuis tout appareil connecté exploitant le navigateur Firefox. L’interface utilisateur de Firefox OS a été remaniée pour l’occasion, afin notamment que les notifications issues d’applications ou de terminaux tiers puissent s’afficher lors du visionnage d’une chaîne TV.

LG préfère capitaliser sur webOS, racheté à HP début 2013. Le groupe high-tech sud-coréen s’était emparé du code source et de la majorité de la propriété intellectuelle liée. Il avait également intégré, dans son centre R&D en Silicon Valley, les effectifs qui œuvraient encore au développement de webOS.

Il ne reste plus grand-chose de l’environnement d’exécution que le grand public a connu en 2011 sur les tablettes HP TouchPad. Tout au plus LG a-t-il conservé le multitâche sous la forme de cartes, en y associant une “télécommande magique” avec contrôle gestuel et vocal. Passé en version 2.0, l’OS va équiper 7 téléviseurs OLED 4K de 55 à 77 pouces (les premiers modèles seront mis en vente cette année). Il apportera de nouvelles options de personnalisation (par exemple, une sélection de chaînes favorites) et s’ouvrira à de nouveaux services comme Amazon, Netflix et GoPro.

Chez Samsung, les Smart TV génération 2015 seront propulsées par Tizen. Les prototypes présentés l’été dernier avaient laissé entrevoir des services exclusifs en lien avec les smartphones et tablettes de la marque, connectables par Bluetooth “Low Energy” et Wi-Fi Direct, y compris lorsque le téléviseur est éteint. Il est également question d’intégrer PlayStation Now pour le jeu vidéo dans le cloud.

Du côté de Sony, on poursuit l’aventure Android amorcée dès 2011 avec le boîtier Google TV. Tous les téléviseurs 4K Ultra HD que le groupe japonais sortira en 2015 fonctionneront sous Android TV. Une douzaine de modèles de 43 à 75 pouces devraient arriver sur le marché, dont un de 5 mm d’épaisseur. Certains seront disponibles au printemps, avec des ports HDMI 2.0, une compatibilité avec la technologie Google Cast et une télécommande combinant microphone et pavé tactile. A noter que Philips a également sélectionné Android (en version 5.0 “Lollipop”) pour animer ses téléviseurs.

lg-webos-ces-2015
LG a noué des partenariats avec Amazon, Netflix ou encore GoPro pour enrichir ses téléviseurs connectés sous webOS.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur le CES ?

Crédit photo : goldyg – Shutterstock.com (LG pour le téléviseur ci-dessus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur