CES 2015 : tendance stylet chez Toshiba

MobilitéPCPoste de travailTablettes
toshiba-stylet-ces-2015

Un stylet Wacom est fourni avec la plupart des tablettes et PC hybrides présentés par Toshiba à l’occasion du CES 2015. Tour d’horizon (galerie photos).

Fourni en deux exemplaires avec le PC hybride Portégé Z20t, placé dans un logement dédié sur les tablettes Encore Write 2, proposé en option avec le netbook  Satellite Click Mini : le stylet est à l’honneur chez Toshiba.

Prise de notes, captures d’écran, importation dans Microsoft Office : l’industriel nippon a développé des applications optimisées pour un usage avec ce dispositif de pointage plus précis que les doigts sur les écrans tactiles. Il en fait la démonstration dans le cadre du CES 2015, qui se tient actuellement à Las Vegas.

Illustration sur les tablettes Encore 2 Write, dont le lancement commercial en Europe interviendra au premier trimestre 2015. Les seuls prix communiqués pour l’heure sont ceux qui seront pratiqués aux Etats-Unis. Il faudra respectivement compter 349,99 et 399,99 dollars HT pour les deux versions qui seront proposées : la WT8PE-B (8 pouces ; 389 g) et la WT10PE-A (10,1 pouces ; 557 g).

Seule différence à relever entre les deux modèles : la présence d’un port micro HDMI sur la WT10PE-A. Pour le reste, Toshiba s’appuie sur une puce Intel Atom Z3735F (22 nm, 2 Mo de cache partagés par 4 coeurs pouvant être poussés à 1,8 GHz) associé à 2 Go de mémoire vive LPDDR3 et à 32 Go de flash. Dans les deux cas, l’écran affiche une définition de 1280 x 800 pixels.

Pas de différence en matière de connectivité (Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 4.0, micro USB, microSD), ni de capacité des capteurs d’images (1,2 et 8 mégapixels). Toshiba évoque 8 h 30 d’autonomie et met en avant l’écosystème logiciel lié au stylet Wacom TruPen : TruNote pour la prise de notes, TruCapture pour la numérisation de contenus avec l’appareil photo, TruRecorder pour l’enregistrement du son…

Autre machine basée sur un Atom Z3735F : le Satellite Click Mini, annoncé à 329 euros en France pour le printemps. Il s’agit d’un hybride dont le clavier détachable embarque une batterie supplémentaire, un port USB 2.0 et un lecteur de cartes SD. L’essentiel de l’électronique se concentre dans la partie tablette, au format 8,9 pouces (1920 x 1200 pixels), avec 2 Go de RAM et 32 Go de mémoire flash. Le tout dans un châssis de 9,8 mm d’épaisseur pour 470 g.

Toshiba propose un autre 2-en-1, positionné plus en haut de gamme: le Portégé Z20t. Livrable sous Windows 8.1 ou Windows 7 Pro, ce concurrent de la Surface 3 de Microsoft dispose d’un écran IPS de 12,5 pouces (Full HD) et d’un processeur Intel Core M dont l’enveloppe thermique contenue a permis d’implémenter un système de refroidissement passif – sans ventilateur.

Dans la partie tablette, on retrouve 4 ou 8 Go de RAM, 128 ou 256 Go sur SSD M.2, deux capteurs photo, le Wi-Fi 802.11ac et le Bluetooth 4.0, une interface micro HDMI et un lecteur de cartes microSD. Le clavier, rétroéclairé, apporte une sortie HDMI, un connecteur Ethernet Gigabit et deux ports USB 3.0.

Toshiba avance une autonomie de 17 heures (9 heures sans le clavier), le tout pour un peu plus de 700 g (1,5 kg avec le clavier). Le produit est fourni non pas avec un, mais deux stylets Wacom, le second possédant les mêmes caractéristiques que le premier et devant tout simplement servir de “rechange” en cas de perte ou d’oubli. Lancement prévu pour ce mois-ci, à 1399 dollars aux Etats-Unis… ou 899 dollars sans clavier ni stylet.

CES 2015 - Toshiba

Image 1 of 4

De la Surface dans l'air
Avec son écran 12,5 pouces, son processeur Core M et son clavier détachable, le Portégé Z20t se positionne comme un concurrent de la tablette Microsoft Surface 3.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photos : Toshiba


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur