CES 2016 : Intel passe à la phase pratique dans l’Internet des objets

ComposantsMobilitéPoste de travail
intel-ces-2016
3 6

Intel annonce une série de partenariats pour mettre en situation son module Curie destiné à équiper les objets connectés.

Après la théorie, la pratique.

Il y a tout juste un an, dans le cadre du CES 2015, Intel présentait son module Curie, basé sur une puce basse consommation Quark SE et destiné à équiper les objets connectés.

Cette année, le groupe américain se concentre sur la mise en situation de cette offre. Aussi annonce-t-il divers partenariats, notamment dans le domaine du sport et du bien-être.

On en aura une première illustration fin janvier, lors d’une étape des Winter X Games, dans la station d’Aspen (Colorado).

Retransmis par ESPN, l’événement comprend entre autres des épreuves de snowboard masculin. Le module Curie* y sera exploité pour recueillir et analyser les performances des sportifs. Les données ainsi collectées pourront être présentées aux analystes, mais aussi enrichir l’expérience des téléspectateurs.

Toujours sur ce volet de « l’information instantanée » appliquée au sport, Intel a noué des partenariats avec Red Bull Media House et Replay Technologies. Dans ce dernier cas, il s’agit de permettre aux fans de revoir, au stade ou devant leur téléviseur, des moments-clés sous n’importe quel angle, tout en partageant leurs propres clips.

On relèvera également cette alliance avec New Balance sur des chaussures de running dont la semelle intercalaire est imprimée en 3D selon la forme du pied du coureur, capturée via la technologie Intel RealSense.

Le partenariat annoncé de longue data avec Oakley (groupe Luxottica) débouche quant à lui sur des lunettes connectées avec un système de coaching en temps réel. La feuille de route fait par ailleurs état, pour fin 2016, d’une montre connectée.

Pour imposer ses semi-conducteurs dans un univers IoT dominé à l’heure actuelle par l’architecture ARM, Intel a aussi multiplié les prises de participation au capital de start-up… et les acquisitions. Sur la liste figurent par exemple Basis Science (smartwatchs), Recon Instruments (technologies d’affichage tête haute) et Composyt Light Labs (lunettes connectées).

La multinationale dirigée par Brian Krzanich manifeste aussi de l’intérêt pour les drones. Elle cherche tout particulièrement à y intégrer sa technologie RealSense pour faciliter la détection d’obstacles – ce sera le cas dans le modèle Yuneec Typhoon H, dont le lancement commercial est prévu pour le 1er semestre 2016.

* Le module Curie associe un microcontrôleur x86 32 bits, 80 Ko de SRAM, 384 Ko de mémoire flash, un module radio Bluetooth « Low Energy », un accéléromètre et un gyroscope.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur