CES 2016 : MasterCard s’ancre dans l’Internet des objets

E-commerceE-paiementMarketing
mastercard-ces-2016
4 14

Les ambitions de MasterCard sur le paiement électronique dans l’Internet des objets s’illustrent au travers de partenariats stratégiques.

Transformer n’importe quel objet, accessoire ou vêtement en un système de paiement : objectif ambitieux que celui porté par MasterCard dans le cadre de son programme « Commerce for Every Device ».

Quels leviers l’entreprise américaine actionne-t-elle pour parvenir à ses fins ? Le CES 2016 en donne un aperçu, à travers deux partenariats.

Le premier, que l’on qualifiera de « global », porte sur l’intégration d’une technologie de paiement dans les objets connectés qui en sont dépourvus. Il est réalisé avec la start-up Coin.

Le second, noué avec Samsung, associe la dimension e-commerce à celle du foyer numérique au travers du réfrigérateur connecté Family Hub, que le groupe sud-coréen commercialisera à partir du mois de mai, initialement aux États-Unis.

L’application « Groceries by MasterCard » y sera préchargée. Elle permettra de faire sa liste de courses directement sur le réfrigérateur, mais aussi depuis des terminaux mobiles, qui pourront être exploités pour scanner des codes-barres.

Les commandes seront passées chez FreshDirect (produits frais) et chez ShopRite (chaîne de supermarchés coopérative qui compte 250 magasins dans le nord-est des États-Unis)… en attendant que d’autres partenaires s’insèrent dans la boucle. On parle notamment de MyWebGrocer, fournisseur de solutions e-commerce et marketing.

Pour Eric Healy, président de MyWebGrocer, « les appareils favorisant le e-commerce tels que le réfrigérateur Family Hub [positionnent les clients] exactement là où le parcours d’achat commence : dans la cuisine ». Ou comment exploiter l’Internet des objets comme un canal supplémentaire dans le parcours client.

Dans ton Coin

Pour MasterCard, c’est une nouvelle source de revenus, le paiement s’effectuant toujours par carte, mais sous forme dématérialisée.

Le partenariat avec Coin s’inscrit dans la même logique.

Cette société s’est fait connaître avec un support de paiement au format CB, mais qui présente la particularité de pouvoir contenir plusieurs cartes entre lesquelles on bascule via un écran LCD. La version 2.0 du produit prend en charge la technologie de bande magnétique (EMV) et le sans contact (NFC) ; pas les puces.

Le partenariat avec MasterCard ne porte pas directement sur ce « portefeuille intelligent » : Coin fournira une « technologie matérielle et logicielle » qui, intégrée à la plate-forme de solutions MasterCard Digital Enablement Services, pourra être embarquée dans des objets connectés.

Pour le moment, Atlas Wearables (bracelets de remise en forme), Moov (coach sportif) et Omate (smartwatchs) sont dans la boucle. En sachant que la technologie Coin n’est encore officiellement compatible qu’avec les cartes émises aux États-Unis – à défaut de partenariats avec des banques et institutions financières à l’étranger.

Crédit photo : scyther5 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur