CES 2017 : les Chromebooks montent en gamme dans l’ère du convertible

ChromebookPoste de travail
chromebooks-ces-2017
2 2

Avec l’arrivée des applications Android sur Chrome OS, plusieurs constructeurs dégainent des Chromebooks convertibles. Et montent en gamme à cette occasion.

Pas moins de 4 Go de RAM, des dalles tactiles, des claviers rétroéclairés, des connecteurs USB Type-C… Les Chromebooks montent en gamme à l’occasion du CES 2017.

Ce phénomène coïncide avec l’émergence de modèles convertibles dont l’écran pivote à 360 degrés pour une utilisation en mode tablette. Difficile de ne pas y voir un lien avec l’arrivée – officielle depuis la dernière Google I/O – des applications Android et du Play Store sur Chrome OS.

Asus s’engouffre dans la brèche avec le Flip C302, un 12,5 pouces annoncé à 1,2 kg pour 13,7 mm. La prise en charge des apps Android n’est pas encore effective : elle le sera « prochainement », à en croire le groupe taïwanais, qui fixe le ticket d’entrée à 499 dollars HT pour le marché américain.

À un tel niveau de prix, on dispose d’une dalle Full HD tactile, du Wi-Fi 802.11ac, de deux prises USB Type-C, d’un clavier rétroéclairé et de 10 heures d’autonomie.

Sous le capot, on trouve 4 Go de RAM (extensibles à 8 Go) et 32, 64 ou 128 Go pour le stockage sur SSD. D’après la presse sur place, il existe un modèle équipé d’une puce Pentium. La page du produit sur le site d’Asus n’en fait pas état : c’est soit du Core m3-6Y30 (bicœur à 0,9 GHz ; 2,2 GHz en fréquence de rafale), soit du Core m3-6Y75 (1,2 / 3,1 GHz).

asus-flip-c302

Diagonale d’écran similaire pour les Chromebook Plus et Chromebook Pro de Samsung, objets, ces derniers mois, de multiples rumeurs qui en avaient esquissé par avance la silhouette convertible.

La différence entre les deux modèles se résume à l’architecture microprocesseur : une puce ARM pour le premier (deux cœurs Cortex-A72 et quatre Cortex-A53) et du x86 pour le second, avec un Core m3-6Y30.

Pour le reste, on notera la résolution 2 400 x 1 600 pixels de l’écran tactile de 12,3 pouces. Ainsi que le gabarit légèrement moins imposant que celui du Flip C302, à 1,08 kg pour 13,9 mm. Pas d’option de stockage au-delà de 32 Go, en revanche. Le Wi-Fi 802.11ac est d’actualité, comme les deux connecteurs USB Type-C et les 4 Go de RAM (non extensibles).

Le Chromebook Plus, seul modèle pour lequel un prix a été officialisé (449 dollars HT au mois de février), est, comme le Chromebook Pro, livré en standard avec un stylet et une prise en charge « préliminaire » des applications Android. Google Keep et Samsung ArtCanvas sont ainsi préchargés.

samsung-chromebook-plus-pro

Chez Acer, on vise moins haut avec le Chromebook 11 N7, annoncé à 229 dollars HT ce mois-ci pour les États-Unis et à 299 euros TTC le mois prochain en Europe.

La distribution doit se faire exclusivement auprès des entreprises et sur le marché de l’éducation pour ce 11,6 pouces (1 366 x 768 pixels, tactile en option) au châssis durci, dépourvu de ventilateur et doté d’un clavier dit étanche.

La robustesse de l’ensemble se ressent : 2,2 cm d’épaisseur et 1,35 kg avec la batterie censée assurer jusqu’à 12 heures d’autonomie.

Pas de puces Core au catalogue : en tout et pour tout, un Celeron N3060 (bicœur à 1,6 GHz ; 2,48 GHz en fréquence de rafale) assorti de  4 Go de RAM, et 16 ou 32 Go sur SSD. Les deux connecteurs USB sont au format Type-A.

acer-chromebook-n7

Crédits photos : Acer, Asus & Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur