‘Chatter’ est dangereux pour la sécurité

Cloud

Les applications de messagerie instantanée et d’IRC sur Internet posent un sérieux problème de sécurité, selon un avertissement de l’université de Carnegie Mellon. Parmi les logiciels dont il est recommandé de limiter l’usage au sein des entreprises, on retrouve AOL Instant Messenger, ICQ et tous les utilitaires de chat, tels ceux distribués par Microsoft ou Yahoo.

“Les entreprises devraient évaluer la nécessité de fournir un accès à une messagerie instantanée”, estimait dans une interview Chad Dougherty, membre du Cert (Computer Emergency Response Team), un groupe qui travaille au sein de l’Université américaine de Carnegie Mellon. Les experts recommandent en effet aux sociétés dont l’activité ne nécessite pas l’utilisation de telles applications de limiter leur usage si ce n’est de les désactiver.

Les virus comme I Love You pourraient se propager par l’intermédiaire de ce type de logiciel. “Les problèmes de sécurité de ces systèmes sont de même type que ceux auxquels sont confrontés les logiciels de messagerie” prévenait Chad Dougherty.

Chat et IRC fournissent effectivement une porte d’entrée dans les réseaux des entreprises. Le moindre défaut dans un logiciel client pourrait permettre à des individus mal intentionnés de corrompre les données des utilisateurs à leur insu pour qu’ils disséminent des informations sensibles par exemple.

Pour en savoir plus :

Les avertissements du Cert (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur