Checkout, victime de Google Wallet

Cloud
Google Wallet

Google fusionne ses services Wallet et Checkout pour ne former plus qu’un porte-monnaie électronique désormais intégré à l’écosystème Android ainsi qu’à Google+.

Deux mois après son intronisation outre-Atlantique, Google Wallet avale le service Checkout pour ne former plus qu’une entité.

Ponctué d’une intégration du service à l’Android Market ainsi qu’à YouTube et Google+, ce rapprochement pressenti augure d’une stratégie d’alliance pour mieux régner sur le monde de l’e-paiement.

La machine s’est enclenchée le 20 septembre dernier.

Avec le concours de l’opérateur américain Sprint, Samsung annonçait la distribution imminente du Galaxy Nexus, entretemps rebaptisé Nexus Prime.

Sa particularité : embarquer un système Android remodelé pour mettre en avant le porte-monnaie électronique de son éditeur.

Couplé à une puce NFC, cet écosystème retravaillé, seul sur son marché, offre une solution sécurisée de centralisation des moyens de paiement.

Sans surcoût pour le client, Google Wallet tire parti des communications à courte distance pour universaliser le commerce sous l’égide d’un agrégateur d’identifiants bancaires, cartes à puce et autres comptes fidélité que l’usager connecte à sa guise.

Partenaire majeur dans cette entreprise, MasterCard a vu son vieil ennemi Visa se joindre aux débats.

Ce dernier contribuait pourtant au développement d’une plate-forme concurrente dénommée Isis et lancée à l’initiative d’un trio composé de Verizon, AT&T et T-Mobile USA.

Sur le front des marchands, Google s’attache à l’amélioration du système de gestion des transactions, encore régulièrement sujet à surcharge, tout particulièrement durant les périodes de grand rush des consommateurs.

A l’approche des fêtes de fin d’année, répondre à cette hausse des requêtes en direction des serveurs impliqués se pose comme l’ultime défi pour tourner en toute sérénité la page 2011 et se lancer à l’assaut de l’Europe.

Si les Etats-Unis, dans le sillage des ambassadeurs Burger King et Best Buy, ont massivement adhéré à la démarche, le Vieux Continent reste un désert de Gobi.

Ainsi, ils ne sont guère qu’une poignée de commerçants à s’être mis à l’heure de MasterCard PayPass et par voie de conséquence, à l’outil Google Wallet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur