Chez Yahoo, il y en a qui BOSS

Mobilité

Le groupe Internet dévoile des interfaces de programmation permettant aux développeurs de créer leurs propres moteurs à partir de sa technologie.

L’actualité “Microsoft-Yahoo” est si chargée actuellement que l’on en oublierait presque que Yahoo poursuit ses efforts d’innovation. On a tort. Et la firme de Jerry Yang vient de le prouver en sortant un ensemble d’interfaces de programmation (API) ouvertes permettant à des tiers de créer leurs propres outils de recherche à partir de sa technologie de recherche, Yahoo! Search.

Dès à présent disponible, le nouveau né s’appelle BOSS (pour “Build Your Own Search Service”). Il s’agit d’une plate-forme de “web services” destinée aux développeurs. Lesquels sont censés maîtriser au moins les langages HTTP, XML, JSON pour l’utiliser et certains langages d’interrogation.

Les applications ainsi créées pourront exploiter l’index de Yahoo (sa base de données) et son infrastructure de traitement des requêtes, de façon illimitée. Yahoo précise par ailleurs que cette plate-forme est complémentaire de SearchMonkey, une initiative dédiée aux éditeurs de sites Web.

Bref, comme l’indique le groupe dans son communiqué, BOSS pourrait bien créer une “rupture” et bouleverser profondément le marché de la recherche, qui est dominé par trois grands moteurs (Google, Yahoo et MSN/Live).

Pour ne rien gâter, Yahoo annonce qu’il offrira prochainement de nouvelles fonctionnalités de monétisation des outils ainsi développés. Ils s’appuieront, bien entendu, sur le système de gestion des publicités de Yahoo… Même si une alliance a été signée dans ce domaine avec Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur