Chiffrement voix/données : BlackBerry s’offre Secusmart

Régulations
blackberry-secusmart

L’éditeur allemand Secusmart, qui a sécurisé les communications sur le smartphone de la chancelière Angela Merkel, passe dans le giron de BlackBerry.

Le montant de l’opération n’est pas dévoilé, mais les objectifs sont clairs : en rachetant l’éditeur allemand Secusmart et ses solutions de chiffrement de la voix et des données, BlackBerry renforce son offre de sécurité sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Le groupe canadien doit notamment faire face à Samsung, qui a lancé, en février 2013, le service Knox, destiné à la protection des terminaux mobiles Android et récemment passé en version 2.0. Autre initiative à surveiller : celle d’IBM et d’Apple, qui viennent de rapprocher leurs compétences pour mieux servir les entreprises.

BlackBerry et Secusmart étaient partenaires depuis 2009. Ils ont récemment collaboré dans le développement de la SecuSUITE pour le système d’exploitation BlackBerry 10. Un produit retenu par l’Office fédéral allemand de la Sécurité de l’information – équivalent de l’ANSSI française – pour assurer la confidentialité des communications de plusieurs ministres et agences gouvernementales… mais aussi sur le smartphone BlackBerry dont la chancelière Angela Merkel s’est équipée début juillet aux dépens de l’iPhone.

Patron de BlackBerry, John Chen résume : “Cette acquisition […] favorise notre leadership en matière de sécurité dans les solutions mobiles de bout en bout […] avec le chiffrement de la voix et des données, et des technologies anti-écoute clandestine“. Il est secondé par Dr. Hans-Christoph Quelle. Le directeur général de Secusmart déclare : “C’est une fantastique occasion d’accélérer notre croissance sur le marché haut de gamme des solutions de communications sécurisées, poussée par la nécessité de contrer l’espionnage électronique et le vol de données“.

A l’heure actuelle, BlackBerry assure équiper tous les gouvernements du G7 (mais pas forcément tous les ministres, comme en témoigne l’usage persistant de l’iPhone en France), 16 gouvernements du G20, les 10 premières entreprises mondiales dans les secteurs pharmaceutique, juridique et automobile, ainsi que les cinq géants du pétrole et du gaz. Comme le note par ailleurs Silicon.fr, l’OS BlackBerry 10 a reçu une autorisation d’exploitation sur le réseau du ministère américain de la Défense des mains de l’Agence américaine des systèmes informatiques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : saurez-vous décrypter le langage technico-marketing des smartphones et des tablettes ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur