La Chine va-t-elle adorer Candy Crush Saga ?

Régulations
king-candy-crush-saga-tencent-chine

King, éditeur du jeu populaire Candy Crush Saga sur mobiles, a signé un partenariat stratégique avec le groupe Internet chinois Tencent.

Objectif : la Chine. King Digital Entertainment, éditeur britannique du jeu populaire Candy Crush Saga sur les smartphones, a signé un partenariat stratégique avec Tencent. Un groupe Internet qui pèse en Chine et dans le monde. C’est un leader dans les jeux vidéo (il détient Riot Games, le studio qui a créé le jeu en ligne à succès League of Legends), il exploite des portails Internet (comme QQ) et développe des applications mobiles comme WeChat (concurrent de l’américain WhatsApp tombé dans le giron de Facebook).

Pour King, cet accord est la suite logique de son expansion en Asie. Après avoir lancé des déclinaisons de Candy Crush Saga en Corée et au Japon en 2013, l’éditeur compte proposer une version chinoise qui sera disponible sur les portails Mobile QQ et Weixin Game Centers de Tencent.

Le Figaro fait remarquer que Candy Crush était déjà disponible pour les détenteurs chinois d’un iPhone en téléchargeant le jeu via l’App store. “Mais l’application n’était pas adaptée aux spécificités de ce marché et réclamait que le joueur incite ses amis à télécharger le jeu ou lui donner des vies supplémentaires via son compte Facebook. Le réseau social américain étant bloqué en Chine, les joueurs perdaient une des principales fonctionnalités du jeu et l’abandonnaient rapidement.”

C’est donc un gros morceau auquel s’attaque King entré en Bourse fin mars sur le NYSE.

Quiz : Connaissez-vous le Web chinois ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur