Chine : un expert moteur de Microsoft passe chez Baidu

Gestion des talentsManagement
qi-lu-microsoft-baidu-chine
3 0

Le chercheur chinois Qi Lu quitte Microsoft pour prendre la place de numéro 2 chez Baidu. Les missions sont larges mais le focus techno porte sur l’IA.

Microsoft a perdu un expert technologique en Chine et un pilier de l’équipe de Satya Nadella en charge du développement de la gamme de produits BtoB (Office, Skype, SharePoint…).

Le chercheur émerite Qi Lu, qui a notamment contribué au développement du moteur Bing, a quitté le groupe américain pour rejoindre Baidu. Un départ qui était évoqué dans les médias comme Fortune depuis septembre 2016.

Microsoft l’avait débauché de Yahoo en 2008 (après dix ans de bons et loyaux services)…
Dans la nouvelle étape de son parcours professionnel, Qi Lu prend le poste de Chief Operating Officer de la firme Internet chinoise qui exploite son propre moteur archi-dominant dans le pays.

Son périmètre de supervision est large selon le communiqué : produits, technologies, marketing et activités opérationnelles. Il effectuera un reporting direct auprès de Robin Li, le fondateur milliardaire du groupe qui conserve les fonctions de CEO et de président du conseil d’administration.

La feuille de route technologique est déjà bien établie : priorité à l’intelligence artificielle, la conduite autonome avec la création d’un pôle R&D dans la Silicon Valley, la réalité augmentée, le big data ou les objets connectés pour la maison (comme un assistant personnel à la Amazon Echo). Sur ce dernier point, il travaille avec Harman International Industries Inc (acquis par Samsung).

En 2016, le business de Baidu a été perturbé par un scandale publicitaire sur des médicaments qui a déplu aux autorités chinoises. Le groupe Internet a également essayé de vendre sa plateforme vidéo iQiyi qui devait être cédée à un consortium mené par…Robin Li. Mais les actionnaires se sont dressés contre ce projet de scission, selon Bloomberg.

Sur le volet de la réalité augmentée, le groupe Internet chinois a inauguré un centre de R&D dédié. L’an passé, il avait dévoilé une plateforme DuSee pour avancer dans ce domaine en collaboration avec des marques comme L’Oreal en Chine, Lancôme ou Mercedes-Benz.

Un fonds d’investissement disposant d’une dotation de 200 millions de dollars a également émergé pour dénicher des start-up prometteuses dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la réalité augmentée. 

Outre son activité « search » prédominante (657 millions d’utilisateurs actifs par mois sur mobiles), la firme Internet chinoise exploite des services connexes comme Baidu Space (réseau social), Baidu Youa (marketplace), Baidu Games, Baidu Yi (un OS mobile) ou Baidu Encyclopedia. Cotée au Nasdaq, elle se frotte à la concurrence d’autres géants comme Alibaba ou Tencent.

En savoir plus sur http://www.itespresso.fr/voiture-autonome-baidu-silicon-valley-127449.html


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur