Chine : le responsable de LinkedIn démissionne. Mission accomplie ?

Gestion des talentsManagement

Derek Shen a participé activement à l’essor de LinkedIn en Chine depuis 2014. Le président de la branche locale lâche les commandes, en estimant avoir rempli sa mission.

Derek Shen, en charge du développement de LinkedIn en Chine, a donné sa démission dans le courant de la semaine.  Le président de la branche locale a  joué un rôle clef dans la prise de position du groupe Internet californien sur ce marché. L’incursion du réseau social professionnel remonte à 2014 en collaboration avec le fonds Sequoia China.

Présenté comme un entrepreneur expérimenté (fondateur du site d’achats groupés Nuomi, ex-responsable business développement chez Google China), Derek Shen estime que le temps d’un « nouveau démarrage est venu » après avoir tenté d’ancrer LinekdIn (désormais propriété de Microsoft) dans le paysage chinois.

L’intéressé le reconnaît lui-même selon le South China Morning Post. « C’est difficile pour les multinationales de l’Internet de croître en Chine. C’est même plus compliqué dans cette position de firme connue et établie. » Mais il considère qu’il a réussi sa mission. 

derek-shen-linkedin-chine
Derek Shen, photo de son profil LinkedIn

« [Derek] a transformé le business en mode start-up à un niveau viable permettant d’offrir des opportunités économiques à des millions d’entrepreneurs et de sociétés », évoque LinkedIn de son côté dans un commentaire diffusé sur TechCrunch.

Derek Chen quittera son poste à la fin du mois. Francis Tang, en charge de l’ingénierie au niveau mondial au sein du groupe, prend en charge ses responsabilités par intérim.

Tout comme les autres firmes américaines implantées en Chine, LinkedIn doit faire face à la censure d’Etat. On l’a critiqué à ce sujet lors du lancement de la déclinaison locale. Et le contenu délivré est systématiquement bloqué par les filtres réseau que le régime chinois a dressés.

Bilan : la base d’utilisateurs demeure famélique. L’organe presse d’État China Daily évoque 32 millions de membres au niveau local. Lors de son lancement en février 2014, LinkedIn voulait en attirer140 millions.

En avril, le groupe Internet a passé la barre des 500 millions d’utilisateurs dans le monde.

En Chine, WeChat (app de messagerie instantanée exploitée par Tencent) a les faveurs des mobinautes chinois (avec 937,8 millions d’utilisateurs), même dans le cadre d’un usage professionnel.

(Crédit photo : Linkedin)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur