Chine : l’utilisation du nom “iPad” risque de coûter cher à Apple

MobilitéTablettes

La bataille pour la marque iPad est lancée en Chine. Un fabricant d’écran plats avait déposé le nom en 2000, et réclame maintenant 1,2 milliard d’euros à Apple pour contrefaçon…

En Chine, Apple va devoir défendre devant un tribunal ses droits sur la marque iPad.

La société Proview Technology l’accuse devant le tribunal de Shanghai de contrefaçon de marque. Elle réclame 10 milliards de yuans (1,21 milliard d’euros) de compensation à la firme de Cupertino, et tente également d’empêcher plusieurs distributeurs de vendre la tablette.

L’entreprise chinoise à capitaux taïwanais fabrique des écrans plats, mais avait tenté au début des années 2000 l’aventure des tablettes. Pour l’occasion, elle avait déposé le nom IPAD à Taïwan, en Chine et dans plusieurs pays limitrophes.

En 2009, Apple rachetait le nom pour 35 000 livres sterling (41 000 euros), mais selon l’agence Chine nouvelle, une clause du contrat réservait à Proview le droit d’utiliser la marque en Chine.

Du coup, fin 2010 une plainte d’Apple pour contrefaçon contre Proview avait été rejetée par le tribunal populaire intermédiaire municipal de la ville de Shenzhen.

Le juge avait décidé que l’entreprise chinoise avait bien le droit de vendre des produits sous le nom iPad.

Fort de ce succès, Proview Technology a maintenant inversé le courant judiciaire et attaque maintenant Apple pour contrefaçon. Une défaite serait un coup dur pour la croissance de l’entreprise à la pomme.

Nous demandons que cesse cette violation du droit des marques,” a déclaré l’avocat du plaignant, Xie Xianghui, à l’AFP.

Selon l’agence de presse, le triangle Chine – Taïwan – Hong Kong est la région où la croissance d’Apple et la plus forte, et où ses ventes sont les plus importante hors des États-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur