La Chine pourrait renforcer le contrôle du Net

CensureRégulationsSurveillance
chine-contrôle-internet

En Chine, un projet de règlement vise à ériger un département de contrôle plus étroit des services en ligne et des produits hardware au sein de l’organe de régulation du Net.

La Chine envoie des signaux contradictoires vis-à-vis du développement de l’Internet. Elle serait sur le  point de renforcer la surveillance numériques à travers une nouvelle commission d’homologation des services en ligne et des produits hardware.

L’organe de régulation de l’Internet en Chine (Cyberspace Administration of China, CAC) a diffusé un esquisse de règlement dans ce sens dans le courant du week-end visant à créer un département pour examiner et unifier la stratégie numérique sur le territoire chinois.

Ce renforcement escompté du contrôle survient après l’adoption en novembre d’une loi sur la cybersécurité qui a vocation à lutter contre des menaces comme le terrorisme ou le piratage.

Le nouveau département de supervision disposerait ainsi de prérogative pour considérer les risques en termes de sécurité numérique susceptibles d’affecter les intérêts vitaux de la nation.

Il pourrait aussi stopper des investissements du tout puissant Parti communiste et du gouvernement si besoin est.

L’esquisse du projet a été placée « en consultation publique » jusqu’au 4 mars.

Parallèlement, la Chine vient de créer un fonds de 100 milliards de yuans (équivalent à 14,55 milliards de dollars) pour soutenir le développement de l’Internet.

Alors que la marché chinois apparaît comme un eldorado pour le e-business (et des prestataires IT français comme Fabernovel et Equancy tentent ‘y effectuer une percée),  les autorités chinoises maintiennent des restrictions fortes à la libre circulation de l’information et à la liberté d’expression.

(Crédit photo : archive NME)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur