Christian Laporte (HP France) : “Stockage SAN pour les PME : ce que nos nouvelles baies apportent”

Cloud

Interview du chef de produits stockage HP France qui fournit des précisions technos sur les deux nouvelles baies pour le stockage en réseau (SAN) : P2000 G3 MSA et P4000 G2 (technologie LeftHand).

HP renouvelle son approche de stockage en réseau (SAN en anglais) avec deux nouvelles baies : HP StorageWorks P2000 G3 MSA (pour Modular Smart Array) et HP StorageWorks P4000 G2 sous la technologie LeftHand.

Parmi les principales distinctions, la baie HP StorageWorks P2000 G3 MSA est censée apporter “des performances accrues” des applications à travers la technologie contrôleur FC 8 Gb/s avec un transfert de données deux fois plus rapide que sur les précédents modèles (HP MSA2000 G1 ou G2).

Quant à la baie HP StorageWorks P4000 G2, elle bénéficie de l’architecture de réseau de nœuds de stockage redondants pour des environnements physiques ou virtualisés, dont le constructeur a hérité en acquérant la start-up LeftHand en 2008.

Elle capitalise aussi sur des améliorations matérielles avec les nouveaux nœuds basés sur la technologie serveurs HP ProLiant G6 : 10% de gain sur le volet efficacité énergétique, remplacement des disques SATA par des disques SAS MidLine 7200 t/mn (“capacités et performances similaires mais une meilleure fiabilité”), utilisation de la carte RAID Smart Array P410.

On peut aussi compter sur des améliorations logicielles avec la nouvelle version du logiciel SANiQ 8.5 : gain en capacité avec les nouveaux modes Network RAID 5 et 6, continuité d’activité simplifiée (snapshots ou intégrés aux applications Microsoft Exchange, SQL Server, SharePoint) pour sites locaux et distants, intégration dans HP Systems Insight Manager 6.0 (gestion des plates-formes serveurs), etc.

Christian Laporte, chef de projet pour le stockage chez HP France, précise la portée des nouveautés (interview réalisée le 08/03/10).

ITespresso.fr : Quelle est la position de HP sur le marché du stockage des PME en France ?
Christian Laporte : On peut considérer que nous sommes dans le top 2 des solutions de stockage pour ce segment d’entreprises, qui recherchent généralement des solutions “serveur + stockage”. C’est une approche plus simple dans une problématique de virtualisation, qui constitue d’ailleurs un moteur du marché.

ITespresso.fr : Considérez-vous que les technologies LeftHand, encore émergentes sur le marché français l’an dernier, sont désormais ancrées dans le paysage du stockage ?
Christian Laporte : Effectivement. A l’origine, LeftHand opérait essentiellement sur son marché d’origine : les Etats-Unis. En Europe, elle a d’abord été introduite au Royaume-Uni puis aux Pays-Bas. En France, nous avions une petite dizaine de clients qui utilisaient cette solution. P4000 a été introduite il y a pratiquement un an. On assiste maintenant à une montée en puissance rapide d’un trimestre à l’autre. On double les ventes même s’il faut reconnaître que l’on est parti de loin. L’offre est désormais connue de l’ensemble de nos revendeurs et de nos clients.

ITespresso.fr : Quels types de disques peut-on associer aux deux nouvelles baies ?
Christian Laporte : La P2000 G3 MSA (comme son prédécesseur la MSA G1000 G2) offre deux types de disques. On peut partir sur du 3,5 pouces (LFF pour Large Front Factor), traditionnellement utilisé par les entreprises. Mais aussi du 2,5 pouces. C’est moins courant mais plus précurseur. Ce sont les mêmes disques que ceux utilisés au niveau des serveurs HP ProLiant. En nombre de disques à 3,5 pouces, on peut monter jusqu’à 96 disques dans une baie. Pour le format 2,5 pouces, on arrive à 149 disques. On peut même mixer des étagères de disques de formats différents si le client le souhaite.

ITespresso.fr : Quels sont les tarifs communiqués à vos revendeurs pour le P2000 G3 MSA ?
Christian Laporte : Cela démarre à 7250 euros HT à double contrôleurs (châssis avec deux emplacements de disques LFF) et deux contrôleurs Fiber Channel avec deux ports à 8 Gb/s.

ITespresso.fr : Sur le modèle P2000 G3 MSA, qu’apporte la nouvelle fonction de réplication Remote Snap ?
Christian Laporte : C’est une baie positionnée sur de l’entrée de gamme, considérée comme de la consolidation stockage Fiber Channel chez HP. Mais avec ses propres caractéristiques. Les contrôleurs fournissent du 8 Gb/s. Nous sommes relativement en avance sur le marché sur ce point-là. Le fond de panier est en SAS Gb/s. La nouveauté, c’est qu’au niveau des contrôleurs, il est possible de faire de la réplication de snapshots de baie à baie. Avec la fonction Remote Snap, il est possible à des PME-PMI ou des grandes comptes avec des structures décentralisées de mettre en place des P2000 dans le cadre de plans de reprise d’activité (PRA). Autre point innovant : à côté du contrôleur standard avec ses deux ports en Fiber Channel, on propose maintenant un contrôleur dit Combo, qui prend en compte deux ports FC 8 Gb/s et deux ports Ethernet 1 Gb/s avec prise en charge du protocole iSCSI.

(lire la fin de l’interview page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur