Christophe Henner (Wikimedia France) : “Les étudiants doivent aiguiser leur sens critique avec Wikipedia”

Cloud
wikipedia-encyclopedie-collaborative-fondation-wikimedia

Entretien avec Christophe Henner, Vice-Président de Wikimedia France, qui revient notamment, en cette fin d’année, sur les projets menés par l’association pour promouvoir Wikipedia.

Entretien avec Christophe Henner, Vice-Président de Wikimedia France, qui fait le point sur les projets menés en 2012 pour mettre en avant l’encyclopédie en ligne Wikipedia, les objectifs de la collecte de fonds et les objectifs pour 2013.

(Interview téléphonique réalisée le 19 décembre 2012)

ITespresso.fr : Pouvez-vous faire un point sur les activités et objectifs de Wikimedia France ?
Christophe Henner : Wikimedia France est une association ayant pour but de promouvoir et soutenir la connaissance libre, notamment à travers de projets Wikimedia, dont fait partie Wikipedia.

ITespresso.fr : Quel est le bilan 2012 de Wikimedia France ?
Christophe Henner : En termes de fréquentations, comme nous fonctionnons sans publicité, nous comptabilisons 500 millions de visiteurs uniques par mois. Cette fréquentation est poussée par la version mobile et par les visiteurs en provenance d’Asie du Sud-Est, d’Amérique du Sud et d’Afrique, où l’on connaît une forte croissance.

ITespresso.fr : Quels projets avez-vous concrétisé au cours des derniers mois ?
Christophe Henner : Wikimedia France a facilité l’accès à Wikipedia dans les universités africaines, en partenariat avec l’Institut français et l’Agence universitaire de la francophonie.

Nous avons développé un outil technique, Afripedia, permettant de déployer localement, sans Internet et donc hors ligne, un accès à Wikipedia pour les étudiants dans les universités. Nous facilitons ainsi l’accès technique à la connaissance libre

ITespresso.fr : Quels sont vos prochains projets pour l’année 2013  ?
Christophe Henner : Le projet Afripedia, mené jusqu’alors en test dans 2 ou 3 universités, va s’étendre à une plus grande partie de l’Afrique, le temps de déployer les moyens logistiques.

Notre deuxième grand projet concerne le monde de l’éducation et de la recherche. Nous avons organisé mi-décembre un colloque dédié à Wikipedia et le monde de l’éducation sur des sujets comme l’appréhension par les étudiants de l’encyclopédie collaborative en ligne, la formation des documentalistes pour une meilleure utilisation de Wikipedia.

Nous avons connu une défiance en France des enseignants à l’égard de Wikipedia. Une défiance qui a tendance à disparaître au fur et à mesure que les enseignants s’intéressent au mode de rédaction des articles sur l’encyclopédie et à son fonctionnement.

Il faut apprendre aux étudiants à aiguiser leur sens critique quant à ce qu’ils peuvent lire sur Wikipedia, à inspecter les sources, de vérifier les références citées.

ITespresso.fr : Quels projets de partenariats menez-vous avec des institutions françaises ?
Christophe Henner : Nous avons initié un partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication autour du thème de la sémantisation de Wikipedia.

Ce projet Semanticpedia se présente sous la forme d’une plate-forme de collaboration ayant pour but d’ajouter au « fond » Wikipedia une « forme » qui soit normalisée, pour que des institutions et des personnes privées puissent réutiliser plus facilement les contenus et données issus de Wikipedia.

Il a également pour but d’instituer notamment la recherche par thèmes en améliorant la structure de Wikipedia, et ainsi de fournir, selon un sujet donné, des résultats plus précis, probants et fournis.

Plusieurs autres partenariats sont en cours… avec des musées, des fonds d’archives, à l’image du partenariat noué avec le Museum d’Histoire naturelle de Toulouse qui disposent de fonds importants, notamment sur la Préhistoire, qui sont rarement accessibles au public, sauf en cas d’expositions ponctuelles.

Wikipedia, en mettant en ligne des photos, des articles sur ces sujets, revalorisent ce patrimoine

ITespresso.fr : Où en êtes-vous dans la collecte de dons pour Wikipedia ?
Christophe Henner : Nous avons connu un début de collecte difficile. Mais depuis 2 ou 3 semaines, cela va mieux, car nous avons choisi d’expliquer toute de suite, via un bandeau sur Wikipedia, à quoi servait cette collecte.

Contrairement à de grosses entreprises, comme Google, Microsoft ou Yahoo, qui ont des milliers d’employés, de serveurs et d’importants budgets, Wikipedia, qui est le cinquième site Web au monde le plus visité, ne comptabilise à peine que 200 employés, pour un budget ridicule.

Nous avons aussi la volonté de ne pas dépendre d’un acteur commercial, pour ne pas se retrouver dans une situation de dépendance, et donc potentiellement de manipulation.

Nous devrions bientôt atteindre les objectifs fixés, soit 40 millions de dollars au niveau mondial, qui financera toute la partie technique, comme les serveurs et le personnel administratif.

ITespresso.fr : Où en est Wikipedia et de son interaction avec les réseaux sociaux ?

Christophe Henner : Facebook intègre déjà des contenus Wikipedia dans certaines pages Facebook, comme les pages Communautés.

Google est en train de faire de même avec son moteur de recherche, avec des remontées de contenus issus de Wikipedia.

Comme le contenue de Wikipedia est sous licence libre, ils ont la capacité d’utiliser ce contenu librement, sans rétribution, tant qu’ils respectent la citation des sources.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur