Chrome 14 intègre les applications dans le navigateur, Angry Birds en tête

Cloud

La dernière version de Chrome apporte enfin une édition stable de son plug-in Native Client permettant d’exécuter des applications dans le navigateur.

Vendredi dernier, Google a levé le voile sur une nouvelle version de son navigateur web, Chrome 14. Cette dernière est accessible pour les machines fonctionnant sous Windows, Mac OS X, et Linux.

Silicon.fr souligne que le greffon Native Client, longtemps livré sous forme expérimentale, fait ici ses premiers pas en mouture stable.

Il permettra de lancer du code natif directement sous Chrome. Attention toutefois, car ce plug-in n’est actuellement activé que pour les applications livrées au travers du Chrome Web Store de Google.

Parmi les applications déjà disponibles, de nombreux jeux comme le fameux Angry Birds ou le très rétro jeu pour Atari Lunar Lander.

Également disponibles, des applications hors ligne pour les logiciels de bureautique Google (Docs, Calendar, GMail…).

Les autres avancées concernent pour l’essentiel le support de Mac OS X Lion, qui est ici en net progrès.

Des nouvelles barres de défilement ont ainsi été intégrées au butineur. De plus, un mode plein écran fait son entrée. Enfin, l’application se montrera globalement plus stable sur les systèmes d’exploitation d’Apple.

Chrome 14 apporte aussi son lot de corrections de failles de sécurité : 31 sous Windows, 32 sous Mac OS X et Linux.

Bon point, aucune de ces vulnérabilités n’est classée comme étant critique et ne se montre capable de passer outre le bac à sable intégré au butineur.

Aucun risque donc de voir apparaitre des exploits permettant de prendre le contrôle de la machine d’un utilisateur à distance. La firme a offert un total de 14 337 dollars de récompenses aux personnes ayant découvert ces failles de sécurité.

Notez enfin que les ingénieurs de Google travaillent depuis mi-août à la mise au point de Chrome 15.

En plus d’une mise à jour du moteur JavaScript, cette mouture proposera d’activer par défaut l’accélération graphique des plug-ins (comme Flash), d’améliorer la page de garde des nouveaux onglets et de supporter les applications JavaScript en plein écran.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur