Chrome Enterprise : Google veut placer Chrome OS au coeur des services IT pros

ChromebookCloudPoste de travailSystèmes d'exploitation
chrome-enterprise-google

Sous un angle d’exploitation BtoB, Google dégaine le service par abonnement Chrome Enterprise autour de son système d’exploitation Chrome OS. Une alternative aux offres Windows de Microsoft.

Google lance Chrome Enterprise, un service professionnel accessible par abonnement qui constitue avant tout  un rebrand de Chromebooks for Work avec des fonctionnalités supplémentaires.

Le groupe Internet veut intensifier la présence de son OS Chrome dans les entreprises.  Chrome Enterprise a vocation à proposer un bouquet de fonctions comme l’accès à des marketplace d’apps pros, un contrôle renforcé de la sécurité, une supervision des mises à jour et des jonctions avec des outils de gestion de services cloud ou hébergés localement comme VMware Workspace ONE et Microsoft Active Directory.

Les passerelles avec les outils de ces éditeurs faciliteront les passerelles d’accès aux Chromebooks et aux services Google. Les administrateurs IT peuvent également gérer à distance les extensions Chrome et les applications Android installées.

Dans une contribution de blog , le tarif annoncé par Google est de 50 dollars par appareil et par an.  Le tout associé  à un support 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

« Les entreprises nous ont dit qu’elles souhaitaient une solution unique et rentable qui leur confère la souplesse et le contrôle pour maintenir leurs employés connectés », évoque David Karam, Product Manager pour Chrome Enterprise.

Toujours dans un but de se rapprocher des problématiques IT pros, des jonctions entre Play Store, Chromebooks et les fabricants de terminaux numériques en cours d’élaboration avec Lenovo, Asus, HP et Samsung.

Le lancement de Chrome OS par Google remonte à 2009 en ayant la volonté de « créer le système d’exploitation le plus simple, le plus rapide et le plus sécurisé possible ».

Le lancement de ce service pro par abonnement pour Chrome OS apparaît sur fond de bataille acharnée dans le cloud et les OS.

Rappelons que du côté de Microsoft, le support de Windows 7 s’arrêtera en 2020. Les entreprises se penchent déjà sur les alternatives possibles.

(Crédit image : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur