Chrome OS – Android : une passerelle nommée Play Store ?

Apps mobilesChromebookMobilitéOS mobilesPoste de travail
3 3

La version développeurs de Chrome OS laisse entrevoir la possibilité d’installer des applications Android via Google Play.

Et si, plutôt que de fusionner Chrome OS et Android*, Google établissait une passerelle via le Play Store ?

Plusieurs indices dans ce sens ont émergé ce week-end, dans la foulée d’une découverte faite par un membre de reddit.

L’intéressé a repéré, dans la version 51 de Chrome OS (pour l’heure disponible uniquement dans le canal développeurs), une nouvelle option dans le menu des paramètres. En l’occurrence, une case à cocher pour « Autoriser l’exécution d’applications Android sur votre Chromebook ».

Cette option disparaît rapidement de l’écran. Quand on l’active, un tutoriel se lance… puis se ferme automatiquement.

chrome-os-android-apps
Capture d’écran : TheWiseYoda – reddit.com

 

C’est du côté du code source qu’on obtient confirmation, entre les lignes 6 526 et 6 536.

L’acronyme « ARC » auquel il est fait référence à plusieurs reprises désigne probablement l’App Runtime for Chrome, outil mis à disposition des développeurs il y a un an pour tester leurs applications Android sur Chrome OS, dans le cadre d’un pilote lancé en 2014.

android-apps-chromebook

En l’état actuel, il est possible d’exploiter, au-delà de cet ARC, plusieurs techniques pour profiter des applications Android sur Chrome OS. Notamment en installant des .apk en tant qu’extensions. Mais la méthode n’est pas intuitive pour les utilisateurs finaux.

L’introduction du Play Store simplifierait nettement les démarches. Une annonce pourrait éventuellement intervenir le mois prochain lors de la Google I/O.

Cette jonction entre les deux systèmes d’exploitation pourrait impulser une nouvelle dynamique à Chrome OS, qui représente encore moins de 5 % du marché mondial des PC selon les dernières mesure de Gartner et d’IDC.

* Les dernières rumeurs communiquées fin 2015 faisaient état d’une fusion effective en 2017. Google les avait démenties, malgré les propos de son CEO Sundar Pichai (« Le mobile en tant que paradigme informatique se confondra un jour avec ce que l’on conçoit actuellement comme le desktop »).

Crédit photo : Twin Design – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur