Chromebook 11 : HP tente une passe d’ARM

ChromebookMobilitéPoste de travail
hp-chromebook-11-arm

HP a retenu les puces ARM de Samsung pour équiper son nouveau Chromebook 11, distingué par sa légèreté, son architecture basse consommation et son port micro-USB polyvalent inspiré des smartphones.

Après s’être signalé dans l’univers Android avec la tablette Slate 7, le convertible SlateBook x2 ou encore le tout-en-un Slate 21, HP perpétue son allégeance à Google en passant – pour la deuxième fois – par la case Chrome OS.

La multinationale high-tech américaine vient effectivement d’ajouter, dans son catalogue de produits, un Chromebook dont la principale particularité n’est pas tant son écran de 11,6 pouces (1366 x 768 points ; 300 cd/m²), mais plutôt son architecture microprocesseur.

La partie calcul est en l’occurrence dédiée aux deux coeurs Cortex-A15 (à 1,7 GHz) d’un SoC Samsung Exynos 5250, qui embarque également une solution graphique quadricoeur Mali-T604.

Annoncé à 229 livres sterling au Royaume-Uni (soit environ 270 euros TTC), ce Chromebook se positionne, face à l’offre abondante de terminaux sous Windows 8, comme une configuration alternative orientée sur le rapport performance par watt.

Plusieurs éléments convergent en cette logique : stockage sur SSD (16 Go) préféré aux disques durs magnétiques plus énergivores, mémoire vive DDR3L ‘basse consommation’ (800 MHz), système de refroidissement passif, batterie dont l’autonomie est estimée à 6h…

Légère et relativement fine (1,04 kg pour 18 mm) avec son châssis de magnésium, la machine se distingue aussi par son port micro-USB.

Ce dernier, compatible avec le standard d’interface SlimPort (concurrent du MHL ; exploité notamment sur les smartphones et tablettes Nexus vendus en marque blanche par Google), supporte le transfert de la vidéo 1080p à 60 images par seconde.

Il fait aussi office de connecteur d’alimentation pour recharger la batterie ‘en 2 à 3 heures’ selon HP, avec un courant maximum délivré de 15,75 W grâce à un adaptateur 3 A – difficile, donc, d’envisager utiliser un chargeur de téléphone portable.

Le reste de l’offre rentre dans le rang : on trouve deux ports USB 2.0 et l’audio stéréo analogique en sortie, mais pas d’interface Ethernet.

Reflet d’une conception ultra-mobile, le Chromebook 11 dispose tout de même du Wi-Fi 802.11n bibande et de Bluetooth. Un modèle compatible 3G/4G LTE est en préparation, avec un emplacement dédié aux cartes micro-SIM.

A noter que HP commercialise déjà un Chromebook : le Pavilion 14, sous architecture x86 (Intel Celeron 847, bicoeur à 1,1 GHz), proposé à 299 euros TTC en France.

hp-chromebook-11

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Dell ?

Crédit photos : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur