Chromebox : Dell fait le tour de la question

Mobilité
dell-chromebox

Dell consolide son offre desktop avec une machine sous Chrome OS qui vise les entreprises sous l’angle du PC fixe économique, mais aussi du client léger et de la solution de vidéoconférence.

Fin 2013, Dell intégrait officiellement Chrome OS dans son offre en devenant le 7e constructeur à prendre position sur le marché des Chromebooks.

Le produit lancé à cette occasion (un 11,6 pouces sur architecture x86) est aujourd’hui distribué essentiellement via les circuits institutionnels et éducatifs. Pour se rapprocher plus sensiblement des entreprises, le groupe IT américain décline le concept dans un autre format : la Chromebox. Ancré dans l’environnement logiciel de Google, ce mini-PC de bureau – 12,5 cm de côté – sera accessible à partir du 26 septembre en direct ou via le réseau de revendeurs Dell, pour 179 dollars HT (disponibilité géographique non précisée).

C’est le même prix que la Chromebox CXI récemment lancée par Acer aux Etats-Unis et au Canada, avec un focus sur le segment des PME et l’univers des clients légers, pour un déploiement en association avec Citrix. Deux usages auxquels pourra également se prêter la Chromebox de Dell, configurable en Intel Celeron2957U ou Core i3, avec 2 ou 4 Go de RAM, un SSD de 16 Go, 3 ports USB 3.0, des interfaces HDMI et DisplayPort (possibilité de piloter deux écrans), l’Ethernet Gigabit, le Wi-Fi 802.11n et le Bluetooth.

Il existera une deuxième version, plus puissante, avec en l’occurrence un processeur Intel Core i7-4600U et 4 Go de RAM en standard. Mais elle sera commercialisée uniquement dans le cadre de l’offre de vidéoconférence Chromebox for Meetings, qui associe PC fixe, caméra HD (Logitech), microphone (Jabra) et télécommande autour de la solution Google Hangouts. Un créneau occupé depuis le début de l’année par Asus et HP.

Un compte Gmail suffit pour effectuer un paramétrage simple de la Chromebox for Meetings. Des options complémentaires sont accessibles via la suite Google Apps, le tout pour 999 dollars avec une licence d’un an… puis 250 dollars par année supplémentaire et par salle. L’absence de licence pour le système d’exploitation et la facilité de maintenance, notamment via les mises à jour automatiques, suffiront-elles à convaincre les responsables informatiques ?

dell-chromebox

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les PC hybrides ?

Crédit photo : Dell


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur