Cibler les influenceurs médias et marketing : Augure lève 15 millions d’euros

CRMMarketingSocial Media
augure-levee-fonds

L’éditeur parisien Augure, qui développe une solution cloud pour identifier les meilleurs relais d’influence de marques ou de produits, réalise un tour de table remarquable qui intègre Bpifrance.

Editeur d’Influencer Engagement en mode SaaS, Augure réalise une belle levée de fonds de 15 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques : Serena Capital, Ventech, OTC Agregator, et Amundi.

Deux nouveaux intervenants accompagnent le mouvement : Seventure et la Bpifrance.

Sachant qu’entre 2005 et 2008, la société avait déjà levé un montant équivalent à 14 millions d’euros en trois tours de table.

Ce nouveau financement permettra à Augure d’accélérer son développement en Europe et de procéder à des recrutements pour renforcer ses équipes commerciales et techniques.

Entre la France et l’Espagne, la société IT dispose déjà d’un effectif de 100 personnes.

Pour la société IT, il s’agira aussi d’intensifier le programme de recherche entamé depuis 2 ans avec l’INRIA.

L’objectif R&D est d’associer machine learning et science des données au service des marques et les aider à cibler les influenceurs plus efficacement. Un domaine en plein essor sur fond de prise de conscience de l’e-réputation.

Dans le cadre de sa croissance, Augure part conquérir les Etats-Unis avec un bureau qui sera inauguré à New York dans le courant de l’été 2015.

Sachant que l’éditeur parisien accompagne déjà une dizaine d’entreprises outre-Manche sur un portefeuille global de 1500 clients (dont Nestlé, Renault-Nissan ou Publicis).

Les clients grands comptes sont friands des solutions Augure (70% des groupes du CAC 40 captés), qui permettent d’identifier les meilleurs relais d’influence de leurs marques ou produits et d’affiner la pertinence des campagnes.

Créé en 2002 par Michaël Jais (qui occupe toujours les fonctions de CEO), Augure a progressivement modifié son offre pour se consacrer au digital à partir de 2010 en s’adressant aux directions marketing et communication des entreprises (“20 000 utillisateurs au quotidien”).

La société à mi-chemin entre le software et le cloud a renforcé son expertise et étendu ses activités en opérant des rachats de sociétés : iMente (veille digitale, Espagne) et Adequate Systems (logiciel RP, France).

En 2014, la société affiche un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros (contre 6 millions en 2010).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur