Ciel passe à Mac OS X

Cloud

La gamme de logiciels de Ciel pour PME/TPE, professionnels indépendants et de santé, commerçants et artisans, a été carbonisée pour fonctionner sous Mac OS, des versions 8.6 à X v10.2. Ciel a mis 9 mois-hommes pour réaliser le portage des applications et en profite pour sortir une version totalement réécrite de Paye 2003.

En 2000, à l’occasion de la dernière Apple Expo, la société française Ciel faisait son grand retour. Ciel, qui fait partie du groupe Sage depuis 1992, est devenue le spécialiste de la gestion pour petites entreprises, professionnels indépendants, professions libérales, artisans, commerçants, associations. La société compte aujourd’hui 350 000 clients sur Windows et Mac OS. La dernière offensive de l’éditeur, qui a réalisé 116 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2001, a provoqué un élargissement de sa gamme. Sur l’Apple Expo 2002, Ciel est revenu en force avec des applications remaniées pour fonctionner en technologie Carbon, c’est-à-dire compatibles Mac OS X.

Une interface graphique encore à remanier “Par bonheur, les applications fonctionnent sous Jaguar, mais nous avons eu chaud”, souligne Alain Taupin, le directeur du développement produits et activités Macintosh de la société, qui supervise également les activités Windows. “Nous avions déjà entamé le processus de production des CD-Rom quand Apple a dévoilé Mac OS X v10.2. Ainsi presque toutes nos applications sont utilisables sur Mac depuis Mac OS 8.6 à Mac OS X Jaguar, en passant par Mac OS 9.x ! Il s’agit d’un travail de portage sur lequel nous avons passé 9 mois-homme au total”. Et de souligner que le portage a été facilité par le fait que Ciel avait déjà préparé le terrain du passage à l’environnement Carbon grâce à une intégration des interfaces et de la base commune des logiciels, qui ne nécessite donc pas un gros travail de remaniement pour fonctionner sous Mac OS X. “De sorte que nous nous sommes surtout focalisés sur l’apparence”, remarque Alain Taupin. “Ce qui conduit à une certaine dérive d’ailleurs, car notre gamme doit fonctionner aussi bien sur les anciennes versions du système que sur les nouvelles. Nous gardons pour l’instant en partie le look ‘platinum’ de l’ancien système. Pour le reste, toutes les fonctionnalités habituelles de nos produits sont préservées, et les applications gagnent même quelques options supplémentaires.” Démonstration des atouts de la Carbonisation

Les produits Ciel sont presque tous passés à l’X. Paye 2003 se paye même le luxe d’être commercialisé dans une version totalement réécrite intégrant de nouvelles technologies, comme les liens automatisés vers Ciel Compta, la capacité à créer des fonctions supplémentaires (pour prendre en compte des primes spécifiques, les cotisations atypiques,…), ou encore des fonctions analytiques sophistiquées permettant de préparer des rapports et des statistiques pour analyser les bulletins de paye. Enfin, Paye 2003 contient également des fiches “salariés”, permettant aux PME ou aux TPE de réaliser un suivi précis (absences, congés,…). L’interface graphique de Paye est la première de l’ensemble de la gamme de l’éditeur à avoir été retravaillée. “Mais nous allons nous attacher à faire évoluer l’interface graphique des autres produits de la gamme dès que possible”, souligne Alain Taupin. Reste que Ciel a réussi à faire passer sa gamme à Mac OS X au moment même où le logiciel d’Apple atteint la maturité. Un effort qui devrait lui permettre d’atteindre d’abord les professions libérales, sans doute les premières à pouvoir passer rapidement sur l’Unix d’Apple. L’exemple de Ciel démontre que la stratégie de Carbonisation s’avère une très bonne voie pour la plate-forme, permettant un portage rapide et une préservation de la compatibilité des applications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur