Cisco alloue 150 millions de dollars au financement des start-up

Big dataData-stockageEntrepriseStockage
cisco-financement-start-up

La branche capital-investissement de Cisco étend son dispositif de financement des start-up innovantes en débloquant une enveloppe de 150 millions de dollars.

Cisco renforce son implication dans le financement des start-up.

L’équipementier, qui s’est déjà constitué un fonds de 2 milliards de dollars pour soutenir l’innovation via sa branche capital-investissement, débloque une enveloppe supplémentaire de 150 millions de dollars. Celle-ci sera dédiée à l’accompagnement des jeunes pousses entrées dans la phase de développement de leurs produits et actives dans un secteur “en croissance” : mobilité, stockage, big data et analytics, Internet des objets…

Cette aide se traduira également par un accès privilégié aux technologies de Cisco et à son réseau de partenaires, notamment dans le cadre d’événements mondiaux comme la conférence annuelle Cisco Live. Bien qu’une attention particulière soit portée sur l’écosystème indien, le dispositif de financement s’étend à toute la planète. Des ambitions illustrées par l’annonce de prises de participation minoritaires dans trois sociétés.

En tête de liste, Alchemist Accelerator, un accélérateur qui cible les start-up du numérique à l’activité exclusivement BtoB, essentiellement dans l’Internet des objets. Même domaine de compétences pour Ayla Networks et EVRYTHNG, qui développent respectivement une plate-forme globale pour les réseaux nouvelle génération et des applications destinées à optimiser la relation client grâce aux données générées par les utilisateurs d’équipements connectés.

Cette initiative fait écho aux nouvelles mesures tout juste adoptées dans le cadre du Cisco Networking Academy (CNA). A travers ce programme gratuit et certifiant de formation professionnelle ouvert en France en 2001, la multinationale ambitionne de “répondre à la pénurie d’ingénieurs et de techniciens qualifiés” dans les réseaux… mais aussi de contribuer à l’employabilité des jeunes et des seniors dans l’Hexagone. Un objectif : former, dans les 4 ans, quelque 100 000 personnes sur les compétences informatiques clés recherchées par les entreprises et les institutions publiques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les box des FAI ?

Crédit illustration : Carlos Amarillo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur