Cisco investit le marché des serveurs orientés virtualisation

Cloud

Cette diversification dans son catalogue de produits réseaux pour les entreprises promet de bousculer le marché déjà très concurrentiel.

Le leader mondial des équipements réseaux se lance sur le marché hyper concurrentiel des serveurs équipés de logiciels de virtualisation avancée. “Nous ne voyons pas cela comme un nouveau marché, mais comme une transition”, a confié Padmasree Warrior, Chief Technology Officer de Cisco, cité dans le New York Times.

Une nouvelle diversification en vue pour le mastodonte américain. Son coeur de métier reste les solutions réseaux :  routeur, communtateurs, solutions de voix sur IP, technologies sans fil, stockage, sécurité…C’est sur ce terrain qu’il génère la majeure partie de son chiffre d’affaires à 40 milliards de dollars par an.

Le leader mondial des équipements réseaux se lance sur le marché hyper concurrentiel des serveurs équipés de logiciels de virtualisation avancée. “Nous ne voyons pas cela comme un nouveau marché, mais comme une transition”, a confié Padmasree Warrior, Chief Technology Officer de Cisco, cité dans le New York Times.

Une nouvelle diversification en vue pour le mastodonte américain. Son coeur de métier reste les solutions réseaux :  routeur, communtateurs, solutions de voix sur IP, technologies sans fil, stockage, sécurité…C’est sur ce terrain qu’il génère la majeure partie de son chiffre d’affaires à 40 milliards de dollars par an.

“Ca va être le produit le plus important et dont on va le plus parler cette année”, prédit Brent Bracelin, l’analyste chez Pacific Crest Securities, qui s’attend à des réactions massives d’IBM et d’HP et éventuellement, à des consolidations dans l’industrie.

Cisco s’appuie sur VMware

Cisco s’aventure dans le logiciel de virtualisation, une technique permettant de faire fonctionner sur une seule machine plusieurs systèmes d’exploitation ou plusieurs applications, séparément les uns des autres, comme s’ils fonctionnaient sur des machines physiques distinctes. L’avantage : économiser de l’électricité et utiliser les serveurs de façon plus efficiente.

Le groupe de John Chambers compte s’engouffrer dans cette nouvelle brèche en s’appuyant sur l’expertise de VMware, spécialisé dans les logiciels de virtualisation, et dont Cisco possède près de 2% du capital. La multinationale américaine prévoit de livrer ses futurs serveurs avec les logiciels de virtualisation de VMware.

Le but est d’attaquer frontalement les data center, en proposant à la fois le matériel et le logiciel pour gérer ces salles informatiques. “Comment virtualiser l’intégralité d’un data center ? Cela ne concerne pas qu’un seul produit. Nous aurons une gamme de produits qui nous permettront de réaliser cette transition”, a déclaré l’ambitieuse Padmasree Warrior.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur