Cisco : les services de vidéo multiplient les besoins de bande passante

Cloud

Avec la vidéo sur Internet et IPTV, Cisco estime que les débits des réseaux vont devoir être augmentés de 300 à 500 % par an.

C’est au congrès annuel mondial de Cisco que John Chambers, CEO de l’équipementier, a prédit une augmentation de l’ordre de 300 à 500 % par an de la capacité des réseaux en raison de la multiplication attendue des services de vidéo.

Cet accroissement du trafic est déjà perçu par les Japonais alors qu’ils viennent de commencer à expérimenter des services de télévision sur Internet. L’Europe et les Etats-Unis n’en sont pour l’instant qu’à une croissance de 100 % par an. L’accroissement futur ne sera pas seulement généré par la télévision HD mais également par des émissions qui pourront fournir jusqu’à plusieurs dizaines d’angles de vue possibles d’un événement, la vidéoconférence, etc.

Un besoin d’évolution

C’est dans ce contexte que Cisco estime devoir évoluer, comme en témoigne son récent rachat de Scientific Atlanta pour 6,9 milliards de dollars. Sans oublier le rachat, dans une moindre mesure, de Kiss Technology par Linksys, sa filiale, il y a quelques mois. Les deux compagnies s’intéressaient de très près à la convergence réseau/vidéo et avaient déjà toutes deux des solutions très complémentaires.

Avec d’une part les efforts affichés sur les routeurs d’opérateurs CRS-1 portant sur l’amélioration de sa couche de convergence réseau IP NGN (Internet Protocol New Generation Network), annoncés le 5 décembre avec une augmentation par quatre du trafic sur une même connexion 10 Gbit/s, et d’autre part la présentation en demi-teinte d’une set-top box doublée d’un enregistreur vidéo numérique en réseau chez Linksys, on voit que la vidéo numérique en réseau a de l’avenir chez Cisco.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur