Cisco : vers un nouvel été meurtrier pour la gestion RH ?

BourseCloudEntrepriseLicenciementsManagement
cisco-restructuration
2 1

Cisco pourrait annoncer un vaste plan de suppressions de postes affectant près de 20% de son effectif global.

Alors que Cisco s’apprête à publier ce soir ses résultats financiers trimestriels, la firme américaine spécialisée dans les équipements réseaux serait sur le point d’annoncer une vague importante de licenciements. On parle de 14 000 postes visés, soit près de 20% de l’effectif global. Ce projet de restructuration drastique devrait être dévoilé dans les prochaines semaines, selon CRN (site média dédié au secteur IT).

Cisco n’a pas émis de commentaires sur le sujet. Ce plan serait justifié par une adaptation au marché des réseaux qui se tournent davantage vers les technologies SDN (mise en réseau définie par logiciel) nécessitant moins d’équipements hardware réseau dans les entreprises et dans les data centers.

Selon Silicon.fr qui a décortiqué diverses sources, le plan de suppression massive de postes pourrait combiner licenciements et plans de départ anticipés à la retraite. Une fourchette de 9000 à 14 000 employés (sur les 71 883 collaborateurs de Cisco dans le monde à la fin du premier trimestre 2016) serait concernée par ce projet de réduction de la masse salariale.

Charrettes dans les multinationales du secteur IT

Cisco a habitué les marchés financiers à des « étés meurtriers » en termes de gestion des ressources humaines.

Au cours de la période 2012-2013, plus de 12 000 personnes ont quitté la multinationale. En août 2014, on évoquait la suppression de 6000 postes supplémentaires.

Le groupe d’équipements réseaux, désormais dirigé par Chuck Robbins (CEO) mais toujours présidé par John Chambers (Executive Chairman), n’est pas un cas isolé dans la sphère IT.

Reuters rappelle que Microsoft avait enclenché un plan de 18 000  suppressions de postes en juillet 2014, HP multiplie les plans de restructuration depuis des années (33 000 jobs seront perdus dans la période 2015-2018) tandis qu’Intel a déclaré en avril qu’il comptait réduire son effectif global de 11% (12 000 postes affectés).

(Crédit photo : Cisco)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur