Cisco pousse sa tablette Cius en direction des entreprises

MobilitéTablettes
Cisco Cius tablette

La tablette Cius, distribuée exclusivement par des partenaires business, s’adresse aux professionnels. Son constructeur, Cisco, l’intègre dans un écosystème de services tels que la téléphonie par IP et la visioconférence.

Cisco poursuit son opération séduction auprès des entreprises et matérialise ses ambitions par une tablette tactile dénommée Cius. Mais au-delà de cette parure matérielle, c’est un écosystème complet qui s’ouvre à des services de virtualisation et de téléprésence, tout en composant avec les exigences de la mobilité.

Avec ce terminal de 7 pouces doté de haut-parleurs proéminents et d’une batterie amovible, l’équipementier et fournisseur de solutions réseau tape dans le haut de gamme pour s’adresser aux professions juridiques, aux banques et aux organismes publics.

L’implémentation d’Android Froyo (2.2) se justifierait par une volonté d’ouverture vis-à-vis des développeurs indépendants (mise à disposition d’une API), pour une évolutivité plus logicielle que matérielle, fondée sur la convergence des services d’entreprise.

L’Android Market reste accessible dans son intégralité. Cisco y adjoint toutefois son propre parc d’applications certifiées, l’APP HQ. Au même titre que la rémunération des partenaires, le processus de validation des programmes tiers reste obscur.

Certains trouvent pourtant leur place sur ce cloud privé qui s’adresse essentiellement aux DSI. L’IT Manager peut alors gérer en direct les applications accessibles par tous les appareils clients connectés au réseau local.

A cet instar, sur le principe du “Device Management” (MDM) l’administrateur gère toute une flotte de terminaux et applique à sa guise des mises à jour communes. Il gère les certificats et définit des droits d’accès en fonction de profils d’utilisateurs définis par ses soins.

Cisco précise n’avoir “aucun droit de regard” sur les données qui transitent ainsi sur cet APP HQ personnalisé et hébergé sur ses datacenters européens.

L’équipementier mué en constructeur prononce néanmoins son désengagement concernant certains services directement pris en charge par des opérateurs tiers, en dépit d’une certification.

Pour autant, les outils collaboratifs ne manquent pas à l’appel. La virtualisation s’effectue via un client Citrix et ne semble pas venir à bout du processeur Intel Atom à 1,6 GHz.

Même constat pour la visioconférence en 720p via Webex (double webcam dont l’une en 5 Mégapixels) et la téléphonie par IP, créneau historique de Cisco. L’encryptage des données se fait en temps réel et permet de tirer pleinement parti du dock optionnel.

Celle-ci intègre un combiné téléphonique fixe, une fiche de connexion à un réseau local, 4 ports USB et une sortie vidéo destinée à la rétroprojection.

Cisco Cius tablette socle(lire la suite de l’article en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur