Cisco prévoit une hausse de trafic dans l’écosystème Internet

M2MMobilitéRégulationsRéseauxTablettes
cisco-trafic-internet-autoroute

L’édition 2014 du baromètre Cisco Virtual Networking Index identifie les objets connectés et la vidéo HD comme les principaux facteurs de croissance du trafic Internet mondial.

Portée par la vidéo haute définition, les réseaux mobiles (très) haut débit et les connexions M2M (“Machine-to-Machine”), la croissance du trafic mondial sur Internet va se poursuivre à un rythme exponentiel au moins jusqu’à l’horizon 2018… et très certainement au-delà.

C’est l’une des principales prédictions émises par Cisco dans la dernière édition de son rapport annuel Visual Networking Index (document PDF, 40 pages). Le spécialiste américain des  technologies de télécommunications fonde ses estimations sur la tendance globale de ces dernières années : entre 2012 et 2013, le volume de données échangées sur Internet a augmenté de 81%, passant de 820 pétaoctets (8,2 x 1017 octets) à 1,5 exaoctet (1,5 x 1018 octets). En guise d’ordre de grandeur, les seuls réseaux mobiles ont transporté 18 fois plus de données que le volume global d’Internet en l’an 2000 – environ 1 exaoctet à l’époque.

Cisco table sur une progression continue, avec un taux de croissance annuel moyen de 20% sur la période 2014-2018… et, à cette échéance, 1,6 zettaoctet (1,6 x 1021 octets) de données échangé – soit autant qu’au cours des 30 dernières années. Liée au développement de la vidéo Ultra HD (4K) et des objets connectés parmi lesquels les systèmes embarqués dans le domaine de l’automobile, cette explosion du trafic sera également favorisée par l’augmentation des capacités en bande passante.

A l’heure actuelle, à l’échelle de la planète, la connexion à Internet s’effectue à une vitesse moyenne de 16 Mbit/s. Elle devrait atteindre 42 Mbit/s en 2018. Plus de 55% des lignes proposeront au moins 10 Mbit/s, avec des moyennes proches de 100 Mbit/s en Corée du Sud et au Japon. Les équipements compatibles IPv6 devraient se généraliser en conséquence (on en compterait 10 milliards en 2018, contre 2 milliards actuellement) pour accompagner la multiplication des connexions : 21 milliards en 2018, alors que Cisco en recense pour l’heure 12,4 milliards.

Plus d’un tiers de ces communications trouveraient leur origine dans des équipements M2M interagissant essentiellement sur les ondes GSM. C’est tout le paradigme informatique qui va évoluer : alors que 67% du trafic enregistré en 2013 provenait d’ordinateurs, ces derniers ne compteront plus que pour 43% du volume de données en 2018, sur un taux de croissance annuel de 10%, contre 18% pour les téléviseurs, 64% pour les smartphones, 74% pour les tablettes et 84% pour le M2M.

cisco-trafic-internet

Reflétant l’influence de la mobilité et de l’Internet des objets, les réseaux sans fil concentreront de plus en plus de trafic : 49% pour le Wi-Fi et 12% pour le cellulaire, 39% transitant par les infrastructures filaires. Une évolution sensible par rapport à 2013 (41% pour le Wi-Fi ; 3% pour le cellulaire ; 56% pour le fixe) et qui se ressent à travers le succès de la 4G : seulement 2,9% des connexions mobiles, mais déjà 30% du trafic de données.

En termes de services, la vidéo en ligne se distinguera avec une croissance moyenne de 10% par an du nombre d’utilisateurs (1,9 milliard en 2018) et une part globale de 79% du trafic mondial, contre 66% en 2013. D’ici quatre ans, l’Ultra HD devrait compter pour 11% de ce trafic (+0,1 point) ; la HD, 52% (+ 16 points) ; la SD, 37% (- 27 points). A noter la progression de la visioconférence en milieu professionnel : de 37 millions d’adeptes en 2013 à 238 millions en 2018.

Cisco estime que la zone Asie-Pacifique restera la principale consommatrice de données, à hauteur de 47,6 exaoctets par mois, dont 18 rien que pour la Chine. Un premier cap va être franchi avec la Coupe du monde de football, qui débute ce 12 juin. Les retransmissions vidéo devraient générer 4,3 exaoctets de trafic, soit 3 fois le volume mensuel moyen généré à l’échelle du Brésil en 2013.

cisco-connexions-m2m

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous où sont basés les grands groupes high-tech ?

Crédit photo : thieury – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur