Citizendium veut faire du Wikipedia certifié et approuvé

Mobilité

Le projet Citizendium vient marcher sur les plates-bandes de Wikipedia en
tenant d’écarter les dérives du système.

On dirait du Wikipedia. Mais ce n’est pas Wikipedia. C’est Citizendium. Le projet initié en novembre 2006 par Larry Sanger, docteur en philosophie et co-fondateur de Wikipedia, a ouvert ses portes le 25 mars 2007 en version bêta au public. Citizendium affiche les mêmes objectifs que l’encyclopédie mondiale en ligne aux 6 millions d’articles et 250 langues : proposer des articles de nature encyclopédique en ligne rédigés par les internautes à partir d’un wiki (une plate-forme de gestion de contenu).

La différence avec Wikipedia? La validation des publications. Citizendium exige des contributeurs qu’ils s’enregistrent sous leur nol réel ou bien qu’ils justifient l’usage d’un pseudonyme. “L’anonymat permet d’accélérer le cycle de développement des projets en ligne, souligne Larry Sanger dans le communiqué, mais il ouvre également la porte aux problèmes propres au vandalisme et à l’inexactitude”. Le créateur de Citizendium fait notamment référence aux affres de Wikipedia victime à plusieurs reprises de contenus fallacieux ou diffamatoires qui ont révélé les limites du système collaboratif ouvert à tous.

Trois grandes catégories de contributeurs

Citizendium s’appuie donc sur trois grandes catégories de contributeurs : les Auteurs qui créent les articles et peuvent en discuter le contenu; les Editeurs, experts en leur domaine qui créent également des articles et peuvent approuver certains contenus spécifiques; enfin les Constables, sortes de modérateurs assermentés qui s’assurent que les auteurs et éditeurs respectent les règles d’édition et, au besoin dispose du pouvoir de bannir les contrevenants. De plus, tous les intervenants doivent être âgés d’au moins 25 ans et être diplômés d’un niveau universitaire. Bref, Citizendium joue la carte de la qualité quitte à se passer du savoir des érudits les plus jeunes.

“Nous sommes fiers d’annoncer que nous n’avons subi aucun acte de vandalisme pendant et après la courte période d’enregistrement [des contributeurs]”, se satisfait Larry Sanger. Certes mais Citizendium ne compte pour le moment “que” 180 éditeurs experts et 800 auteurs pour un millier d’articles aujourd’hui en ligne (en anglais pour le moment). Des résultats encourageants qui vont pousser le dirigeant à mettre en place, au cours des prochaines semaines, un système d’enregistrement semi-automatique qui devrait accélérer l’enrichissement de la nouvelle encyclopédie. Mais une intervention humaine restera toujours indispensable à la validation finale d’un article. Citizendium vise les centaines de milliers d’articles en quelques années. Wikipedia a désormais son concurrent en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur