Citrix met ses billes dans le cloud

CloudEntrepriseVirtualisation

Citrix a racheté, pour une somme inconnue, la start-up Cloud.com. A la clé, une clientèle prestigieuse qui compte Zynga, Tata Communications ou encore le géant sud-coréen des télécoms KT.

Cloud.com, start-up implantée dans la Silicon Valley, n’aura pas fait long feu. La voici rachetée, mais dans un esprit non concurrentiel, prétend son acquéreur, Citrix.

Fondée il y a trois ans, la jeune pousse Cloud.com compte 50 salariés. Elle apporte aux entreprise une infrastructure basée sur cloud computing et comparable à la solution EC2 d’Amazon.

On estime à 250 millions de dollars la somme proposée par Citrix, soit douze fois plus que le capital injecté à l’origine (20 millions de dollars).

Avec ce rachat, le spécialiste de la virtualisation Citrix accapare CloudStack, logiciel qui gère plusieurs hyperviseurs VMWare (Xen, vSphere et KVM), ces plates-formes de virtualisation qui autorisent l’utilisation d’une machine physique par plusieurs instances simultanées.

S’y adjoint l’expertise des dizaines d’ingénieurs et une clientèle menée par Zynga, le développeur de jeux sociaux pour Facebook. Le géant de la téléphonie mobile sud-coréenne, KT, a lui aussi recours à ces produits.

Fraîchement acquis, CloudStack bouleverse l’organisation de Citrix : il se voit en effet octroyer une nouvelle unité (le Cloud Platform Group) au sein de laquelle “toutes ces ressources seront combinées pour avancer encore plus vite“, selon Peder Ulander, tout juste investi vice-président de la société.

Cette union devrait par ailleurs s’avérer bénéfique en vue d’une consolidation du système OpenStack, dédié au réseau et au stockage. Microsoft, Dell et Canonical sont trois des 65 utilisateurs du service.

Interrogé quant à ses prétendues velléités de développer un service d’hébergement “made by Citrix”, Peder Ulander a répondu par la négative. “Nous ne cherchons pas la compétition avec Amazon“, a-t-il rétorqué. “Nous continuerons à proposer des logiciels qui permettront à nos clients de mettre en place leur propre cloud“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur