Cityzi accompagne l’éclosion du NFC en France

Régulations
nfc-cityzi-france

Le dernier baromètre de l’Association française du sans contact mobile dénote une éclosion de l’écosystème NFC en France : le nombre de smartphones porteurs de la certification Cityzi a presque quadruplé en un an.

Déploiement progressif des infrastructures, soutien réaffirmé de l’État à la filière, communion des banques, des industriels et des opérateurs télécoms sous la bannière du Forum des services mobiles sans contact (FSMSC) : l’écosystème NFC prend son envol en France.

Au dernier baromètre de l’Association française du sans contact mobile (AFSCM), le parc de terminaux porteurs de la certification Cityzi – délivrée par le consortium du même nom – a presque quadruplé en un an.

On en compte 3,5 millions en circulation, contre environ 1 million au pointage réalisé fin juin 2012.

Délivrés par Orange, SFR, Bouygues Telecom et NRJ Mobile, les 36 modèles de smartphones porteurs de ce label sont optimisés pour interagir, à courte distance (Near-Field Communication), avec des lecteurs eux aussi labellisés.

Et l’offre s’étoffe régulièrement. Dernier ajout sur la liste, le BlackBerry Q5, un produit de milieu de gamme, annoncé à 379,99 euros TTC hors subvention.

On constate, en parallèle, une forte hausse du nombre de cartes de paiement sans contact et de points de vente équipés de lecteurs compatibles.

Avec des initiatives éparses dans les domaines du paiement mobile, de l’identification ou encore de l’information du public, le NFC reste toutefois un marché en période de gestation.

Les premières applications concrètes s’entrevoient surtout dans les transports. Certaines villes comme Nice et Strasbourg se distinguent comme des pionnières en la matière. Toulouse, Lille et Marseille devraient prendre le pli en 2014.

Pour éduquer les utilisateurs finaux au potentiel des services sans contact, des campagnes de communication (télévision, radio) ont été lancées au niveau local.

Mais le modèle économique reste mal défini, la chaîne de valeur n’étant pas clairement précisée en fonction des maillons de l’écosystème.

En outre, l’iPhone – au même titre que les Windows Phones – manque encore à l’appel dans l’épopée du NFC, ainsi que le notent l’AFSCM et le FSMSC dans leur dernier Observatoire du NFC et du Sans Contact.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les opérateurs mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur