Class action autour du label ‘Vista Capable’ : Microsoft se défend

Mobilité

Suite à la divulgation de certains e-mails embarrassants, l’éditeur a demandé la suspension temporaire du procès.

Microsoft a décidé de faire appel contre la décision d’accorder le statut de ‘class action’ au procès contre son label ‘Vista Capable’. L’éditeur a demandé l’interruption temporaire du procès afin d’empêcher la divulgation d’autres e-mails qui se sont révélés extrêmement embarrassants.

Microsoft a déclaré dans sa pétition que le tribunal avait commis des “erreurs” en autorisant l’ouverture d’une action de groupe (class action) car cela l’exposait à un nombre potentiellement considérable de plaintes d’importance mineure.

“Microsoft a produit, à un coût extraordinairement élevé, près de 50 000 pages au cours de l’enquête préalable“, a déclaré l’éditeur. “La taille même de Microsoft fait de ce projet une entreprise énorme et coûteuse. Microsoft s’attend à dépenser de nouvelles sommes substantielles en frais d’enquête préalable, sans oublier la perte de productivité de ses employés appelés à témoigner.”

Bon nombre de ces documents se sont révélés embarrassants pour Microsoft puisqu’ils témoignent des graves inquiétudes de la direction concernant la campagne Vista et Vista Capable.

“Je me suis personnellement fait allumer. Est-ce que cela arrive chez de nombreux clients ? J’ai maintenant une machine à e-mails à 2 100 dollars”, écrit dans un e-mail Mike Nash, directeur de la gestion des produits Windows.

Jim Allchin, alors co-président de la division des plates-formes et services de Microsoft, écrit dans un autre e-mail : “Nous avons tout bâclé. Vous avez intérêt à faire du meilleur boulot avec nos clients.”

Traduction de l’article Microsoft objects to Vista Capable class-action de Vnunet.com en date du 10 mars 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur