SwiftKey Neural Alpha : un clavier plus prédictif grâce au deep learning

Apps mobilesMobilitéSmartphones
swiftkey-alpha-neutral
1 0

Rendu populaire par son clavier Swiftkey pour terminaux mobiles, TouchType introduit le modèle Neural Alpha plus performant dans la prédiction grâce à des réseaux de neurones.

En 2010, SwiftKey introduisait son premier clavier « prédictif » sur l’écosystème Android (il est depuis peu disponible sur iOS).

La société éditrice TouchType d’origine britannique a voulu aller encore plus loin dans la capacité de prédiction et présente à cet effet son nouveau clavier baptisé SwiftKey Neural Alpha.

Il permet toujours de prédire et de corriger des mots mais peut être qualifié de clavier intelligent puisqu’il est capable de faire des suggestions de mots dans le contexte des phrases de manière beaucoup plus pertinente.

SwiftKey_Neural_Alpha_b

La technologie sous-jacente est celle des réseaux neuronaux (deep learning), une branche de l’intelligence artificielle (IA).

Le clavier SwiftKey avait rapidement été adopté par les mobinautes grâce à ses facultés de prédiction et de suggestion. Il s’agissait du premier clavier à introduire une barre avec trois mots correspondant à autant de suggestions pour le prochain mot.

Pour y parvenir, SwiftKey utilisait alors un algorithme dénommé « n-gram ». L’approche est, selon SwiftKey, maintenant utilisée sur plus d’un milliard d’appareils.

Si n-gram peut faire des prédictions pour les phrases les plus courantes et celles qui ont été apprises durant le processus d’apprentissage automatique (machine learning), il a ses limitations. En effet, il n’analyse les séquences que par tronçons de 2 mots et ne peut prédire précisément que les mots qui sont déjà apparus précédemment dans la même séquence de mots.

De ce point de vue, SwiftKey Neural introduit plus d’intelligence avec une compréhension de la structure de la phrase. Pour ce faire, la société l’a façonné avec un apprentissage automatique basé sur d’énormes quantités de données du langage.

SwiftKey_Comparaison_a

De ce fait, ce nouveau clavier est capable de prédire des mots qui n’ont pourtant jamais été vus au préalable durant la phase d’apprentissage réalisée par le mobinaute.

Mais, le véritable tour de force a été de développer une telle technologie avec comme seules ressources matérielles, celles du smartphone : « un énorme défi étant donné les contraintes en termes de ressources ».

Les réseaux neuronaux sont typiquement déployés à plus grande échelle en utilisant la puissance de serveurs distribuée dans des data centers.

Malgré cela, Google est parvenu à exploiter les réseaux neuronaux sur terminaux mobiles avec Google Translate (lorsque l’application est utilisée hors ligne pour la reconnaissance du texte).

Mais, selon SwiftKey, c’erst la première fois que cette technologie est utilisée pour un clavier de terminal mobile.

SwifKey Neural Alpha est disponible (version alpha) via SwiftKey Greenhouse ou le Google Play Store et nécessite Android 4.4 (KitKat) au minimum.

L’application ne pèse que 25 Mo mais nécessite plus de puissance que le clavier SwiftKey actuel (accélération matérielle via le GPU du SoC).

(Crédit images @SwiftKey)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur