Clés USB : Dmailer signe un accord avec Data Storage Advisors

Cloud

Le spécialiste français de la sauvegarde et de la synchronisation de données
PC vers les périphériques mobiles renforce ses positions.

Dmailer poursuit son développement en toute indépendance. Basée à Marseille (Bouche-du-Rhône), la jeune pousse est un spécialiste de la sauvegarde et de la synchronisation de données de son PC vers les périphériques mobiles (clés USB, cartes mémoires, cartes SIM?).

Fondée en 2001 et dirigée par Lucas Léonardi, un ancien collaborateur de chez HP, la société développe et commercialise un logiciel (DmailerSync Plus) permettant de synchroniser des données personnelles d’un PC sur une clef USB via Outlook. Sachant que le cryptage AES 128 bits a été retenu comme standard de sécurité pour ses produits.

Pour développer ses relais de distribution, Dmailer vient de signer un contrat de distribution avec Data Storage Advisors, l’un des principaux fournisseurs de clefs USB d’origine suisse. Désormais, les utilisateurs de DmailerSync Plus permet à l’utilisateur de synchroniser et sauvegarder les données de son ordinateur personnel vers les clés Disk2go Retract U3.

L’utilisateur d’une clé du fournisseur suisse de clés USB peut d’accéder, modifier et restaurer ces données personnelles (favoris Web, documents Office, fichiers audio et vidéo, photos, PDF?), ainsi que les fichiers contenus dans Outlook ou Outlook Express depuis n’importe quel PC Windows.

En 2006, Dmailer a réalisé un chiffre d’affaires d’un milllion de 700 000 euros et ambitionne de le doubler cette année. “Nous avons distribué 17,3 millions de licences dans le monde dont 60% d’entre elles aux Etats-Unis, 30 % en Europe de l’Ouest et 10 % dans le reste du monde. 90% de nos ventes sont réalisées à l’international “, commente son PDG Lucas Léonardi. Dorénavant, la société marseillaise dispose d’un effectif d’une douzaine de collaborateurs.

Rencontre déterminante avec le PDG de SanDisk

Les licences sont vendues soit en direct, soit à travers un réseau de partenaires technologiques comme SanDisk, Digital et maintenant Data Storage Advisors. Dans son portefeuille de clients, Dmailer compte le ministère français de la Défense, Carrefour Service Informatique et Bull.

Comment expliquer ce succès ? Il tient à la fois à l’ingéniosité de son fondateur qui a eu l’idée d’un logiciel sur clef USB mais aussi de celle de son principal ingénieur Benoît Gantaume qui est à l’origine de l’algorithme de synchronisation.

Comme le souligne Lucas Léonardi, sa rencontre aux Etats-Unis avec Elie Harari, PDG de SanDisk, a été déterminante. Depuis, le fournisseur californien de solution de stockage est devenu l’un des deux premiers gros clients de Dmailer. “Ne jamais oublier que nous devons développer des produits pour des clients, dont l’usage se révèlera intuitif”, commente Lucas Léonardi.

Sur son chemin, Dmailer rencontre le prestataire Migo, qui est établi en Californie et qui développe le même type de logiciel de synchronisation. ” C’est la guerre, mais une bonne guerre, qui nous pousse tous vers le haut”, assure Lucas Léonardi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur