Clients légers : la dynamique d’un marché en transformation

CloudEntrepriseRégulationsVirtualisation
marche-mondial-client-leger

Accessibilité des offres VDI, émergence du concept “cloud PC”, effet Windows XP : autant de facteurs qui contribuent, selon IDC, à la croissance du marché mondial des clients légers.

En phase avec les prévisions d’IDC, le marché mondial des clients légers a poursuivi sa croissance au 1er trimestre 2014 : 1,28 million d’unités vendues, soit une progression annuelle de 7,1%.

L’accessibilité des offres d’infrastructure de bureaux virtuels, l’émergence des “cloud PC” et les multiples initiatives autour de l’architecture microprocesseur ARM ont contribué à cette dynamique commerciale liée par ailleurs à un “effet Windows XP” : avec la fin de vie de cet OS à la longévité notable (plus de 12 ans), un cycle de renouvellement des équipements informatiques s’est enclenché en entreprise. Une situation qui devrait profiter, sur le long terme, aux clients légers : selon IDC, 5,7 millions trouveront acquéreurs en 2014 (+5% en un an)… et 7,8 millions à l’horizon 2018.

A l’heure actuelle, les “clients zéro”, livrés sans système d’exploitation, tirent leur épingle du jeu. Au premier trimestre, ils ont représenté près d’un quart des ventes (+13,6% en un an). Appelé à se démocratiser avec les nouveaux usages en entreprise, le format mobile ne capte encore que 11,1% du marché… et plus de la moitié de ces terminaux sont concentrés au Japon.

L’autre facteur de forme en vogue, c’est le tout-en-un, qui combine unité centrale et moniteur. L’Asie/Pacifique (hors Japon) en est particulièrement friande : 40% du marché y sont concentrés. Le paramètre Microsoft pèse également dans la balance : 44,5% des clients légers vendus entre le 1er janvier et le 31 mars derniers embarquent Windows Embedded. Certains sont destinés à remplacer des PC arrivés “mécaniquement” en fin de vie avec l’arrêt du support de Windows XP.

Au global, HP détient 30,6% du marché et occupe la première place dans cinq des huit régions géographiques étudiées. Leader aux Etats-Unis avec 43,1% des ventes (et dans toute la zone Amérique avec 42% des parts), Dell Wyse regagne en influence à l’échelle du globe : 27% du marché lui sont acquis.

Dynamique inverse pour NComputing (8,3%), qui reste toutefois au deuxième rang en Asie/Pacifique – hors Japon – et ce sans aucun relais en Chine. En termes de volumes de ventes, la plus forte progression est à mettre à l’actif de l’Allemand Igel : +51,7% en un an, avec 90,9% de son acticité en Europe de l’Ouest. Leader en Chine avec 41,3% du marché, Centerm ferme le top 5.

clients-legers-t1-2014

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Dell ?

Crédit photo : improvize – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur