Cloud : Amazon Web Services se lance dans la messagerie

Cloud

Amazon inaugure un nouveau service de messagerie cloud : Simple Email Service (SES). Un nouveau concurrent pour les acteurs installés comme Gmail, IBM et Microsoft.

Amazon Web Services lance un nouvel outil de messagerie basé sur le cloud à destination des entreprises et des développeurs.

C’est une nouvelle option que la division BtoB du groupe pionnier du commerce électronique propose à ses clients dans la batterie de services disponibles “sur son nuage”.

Amazon SES (pour “Simple Email Service”) est considéré comme une alternative face à la mise en place laborieuse d’une plate-forme de messagerie ou la mise en place d’un service e-mail  par un tiers.

AWS hébergera Amazon SES sur ses propres serveurs et assurera l’intégration dans les services cloud existants.

Ainsi, les clients d’Amazon EC2 (Elastic Cloud Computing, accès à des ressources informatiques) seront capables d’envoyer des e-mails à partir des applications conçues et hébergées sur EC2.

Selon Adam Selipsky, Vice-Président d’AWS, le fait d’envoyer des volumes importants d’e-mails à partir d’Amazon EC2 constituait une demande fédératrice de la part de ses clients.

A première vue, Amazon SES serait en mesure de proposer une solution concurrente à des systèmes webmail comme Gmail (Google), LotusLive Notes (IBM) or Office 365 (Microsoft).

Les collaborateurs, disposant d’une expertise business à exploiter ou à partager dans les entreprises (“business knowledge worker” en anglais), adoptent ce type d’outils de communication personnelle entre eux et leurs collègues.

Amazon veut séduire les clients grands consommateurs de messagerie, qui ont besoin de grandes capacités pour faciliter la diffusion de leur messages marketing ou  transactionnel dans le cadre de la promotion de leurs biens et services.

C’est un marché fort concurrentiel sur lequel évolue des acteurs comme SendGrid, Postmark et Constant Contact.

Parmi ses nouveaux clients SES figurent NeuStar (convergence réseau),  42 Entertainment (plate-forme de contenus divertissants) et Eyejot (service vidéo mail).

Amazon SES assure qu’il compte décharger ses clients de la gestion des serveurs de messagerie et de la configuration des réseaux pour supporter la charge d’activité inhérente.

Un système de filtrage de contenus sera également fourni pour les e-mails sortant, en adéquation avec les exigences des services d’accès Internet.

AWS fournit davantage de détails sur son nouveau service à travers une contribution blog en date du 25 janvier.

Au niveau du prix, Amazon SES coûte 0,10 dollar par lot de 1000 mails envoyés. Signalons que l’effort est moindre par rapport au service Elastic Beanstalk, disponible via EC2 : les développeurs Java peuvent envoyer 2000 e-mails par jour…gratuitement.

Adaptation libre en français d’un article eWeek UK : Amazon Cloud Now Offers Bulk Email Platform (26/01/11)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur