Cloud computing : les entreprises craignent un manque de sécurité

CloudVirtualisation

Une étude Forrester montre que les grands comptes comme les PME ont du mal à se tourner vers le cloud computing. Le manque supposé de sécurité et de confidentialité des données freine son adoption.

Le manque de sécurité pourrait-il être un frein au développement du cloud computing en entreprise ? C’est en tout ce qu’affirme la dernière étude du cabinet d’analyses Forrester, intitulée “The Stage of Emerging Enterprise Hardware”.

Pour mener à bien cette étude, le cabinet Forrester a interrogé 2 200 cadres et décideurs informatiques de grandes entreprises (de 1 000 à 20 000 employés et plus) et de PME en France (231 entreprises ont répondu), au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Etats-Unis et au Canada.

Forrester estime ainsi que les entreprises hésitent beaucoup à adopter le cloud computing au sein de leur infrastructure. Le modèle de cet informatique en nuage ne semble pas plus intéresser les organisations au fil des mois : la proportion de grands comptes ayant adopté ce modèle cette année tourne autour des 3% et ne marque aucune évolution depuis 2008.

Et seulement 4% des PME ont adopté le cloud computing, contre 2% l’année dernière…

Mais pourquoi le cloud séduit si peu les entreprises ? Par peur sans doute. Les décideurs informatiques ayant répondu à l’enquête mettent en avant le problème lié à la sécurité et à la confidentialité des données, qui est cité comme étant le principal frein à l’adoption de l’informatique en nuage par 49% des grandes entreprises (39% en France) et par 51% des PME (50% en France).

La virtualisation des serveurs et le Green IT commencent à trouver leur public

Le stockage et la sauvegarde des informations en mode cloud (cloud storage) attirent aussi la méfiance des organisation et demeurent peu exploités. Seulement 3% des entreprises sondées ont déjà recours à ce type de solution, et 7% envisagent d’y faire appel. Encore une fois, la sécurité des données et les questions de coûts suscitent les interrogations.

Toutefois, Forrester souligne que la virtualisation pourrait pousser l’adoption du cloud computing. La virtualisation des serveurs x86 est une solution utilisée par déjà 72% des grandes entreprises, mais seulement par 52% de celles-ci en France.

La tendance Green IT pourrait également être un facteur déclenchant et pousser les entreprises à se pencher sur le cloud computing. En ces temps de crise, les organisations veulent s’attacher à optimiser la consommation électrique des datacenter (60% des entreprises interrogées, contre 51% en 2008).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur