Cloud computing : les professionnels du stockage s’engagent

Cloud

La Storage Networking Industry Association veut convaincre les acteurs du stockage des bienfaits de l’interopérabilité dans le cloud computing.

La volonté de développer l’interopérabilité dans le cloud computing pousse les firmes IT à prendre leur marque. La dernière initiative en date revient à la SNIA (Storage Networking Industry Association), une association qui accompagne les professionnels du monde du stockage.

Au début du mois d’avril, l’organisation composée de 400 membres a mis en place un groupe de travail technique dédié au cloud storage. Autrement dit un pool d’experts chargé de réfléchir aux bonnes pratiques à adopter dans le cadre du “stockage en ligne partagé”, selon les termes de la SNIA.

Le groupe aura notamment pour mission “d’identifier, de développer et de coordonner des systèmes et des interfaces standards”, en d’autres termes, éviter la multiplication des standards et assurer l’interopérabilité des différents solutions que les différents acteurs du secteur ne manqueront pas de proposer.

Une terminologie commune dès 2010

Pour faciliter la standardisation, le groupe de travail devrait notamment proposer une terminologie commune. Une proposition en ce sens devrait être formulée dès 2010.

La démarche semble séduire. EMC, Hitachi Data Systems, HP, IBM, Sun, NetApp, Symantec ou encore VMWare, ont déjà indiqué qu’ils prendraient part à la réflexion. Néanmois, ces grands noms du secteur informatiques ne suffiront peut-être pas à assurer le succès de l’initiative.

Le tout récent ‘manifeste open cloud‘, du nom d’un initiative invitant les acteurs de l’informatique à établir des règles communes d’interopérabilité, n’a pas convaincu tout le monde. IBM et Sun ont soutenu l’initiative mais Microsoft et Amazon ont refusé de s’y joindre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur