Cloud : Google anticipe l’offensive Amazon Web Services

Cloud
Google cloud entreprise

Ouverture de data centers en Europe, baisse des tarifs sur le stockage, nouveaux scénarios de virtualisation… Google remodèle son offre cloud à destination des entreprises et devance Amazon.

En l’imminence de la conférence Web Services que son rival Amazon tiendra du 27 au 29 novembre, Google prend les devants et remodèle son offre cloud à destination des entreprises.

L’offensive se traduit sur trois fronts : une baisse des tarifs pour le stockage (-20%), l’ouverture de data centers en Europe et la mise en place de nouvelles fonctionnalités de virtualisation, d’analyse de données ou encore d’hébergement de ressources.

Les cinq composantes de l’offre demeurent : App Engine (conception et gestion d’applications Web), Cloud Storage (stockage en ligne), BigQuery (analyse de données structurées et non structurées), Cloud SQL (bases de données relationnelles) et Compute Engine (déploiement de machines virtuelles).

Le premier téraoctet de données sera désormais facturé 0,095 dollar, contre 0,12 dollar jusqu’alors. Une tarification applicable au 1er décembre.

Le coût au To est ensuite dégressif : 0,085 dollar jusqu’à 10 To (0,105 dollar auparavant), 0,075 dollar jusqu’à 90 To (0,095 dollar avant le 1er décembre), 0,07 dollar jusqu’à 400 To, etc.

Les frais liés à l’usage de la bande passante restent en revanche fixes, de 0,12 à 0,08 dollar le To en zones EMEA et Amérique.

Non sans s’inspirer de l’outil Glacier récemment introduit dans l’écosystème Amazon Web Services, Google inaugure Durable Reduced Availability Storage (DRA).

Il s’agit d’offrir un espace d’archivage sécurisé et fiable sur le long terme, pour y entreposer des données peu sollicitées, mais que les entreprises doivent conserver. L’accès est moins rapide, mais le coût d’hébergement est moindre : 5 à 7 centimes du To.

Autre fonctionnalité, l’Object Versioning, un système d’historique recensant les modifications appliquées à un contenu et simplifiant le retour en arrière en cas de mauvaise manipulation.

Compute Engine s’enrichit en parallèle, avec 36 nouveaux scénarios de virtualisation, pour des configurations sans disque ou des machines virtuelles chargées en RAM/CPU pour les applications demandeuses en ressources.

Enfin, Persistent Disk Snapshotting facilite la création d’images disque et de masters déployables depuis le cloud.

Cette refonte globale s’inscrit dans la continuité d’une mise à niveau pratiquée récemment. A la clé, une meilleure gestion des bases de données (élargies à cette occasion de 10 à 100 Go) et une version d’essai gratuite jusqu’au 30 juin 2013.

Crédit photo : Sergey Nivens – Shutterstock.com

Amazon

Image 1 of 15

Amazon.com : le roi Jeff Bezos
Après avoir travaillé dans plusieurs entreprises financières aux Etats-Unis, Jeff Bezos est un pionnier du commerce électronique avec Amazon.com. Historiquement la première librairie en ligne. Devenu un grand supermarché, la place de marché affiche désormais un CA de 48 milliards de dollars.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur