Cloud : Microsoft Hyper-V s’ouvre à OpenStack

CloudVirtualisation

Microsoft continue sa percée dans le cloud computing en nouant un partenariat avec l’éditeur Cloud.com. Windows Server 2008 R2 Hyper-V sera désormais intégré et supporté par la plate-forme open source de cloud OpenStack.

Microsoft le martèle, ce qui est bien normal avec le cloud : le cloud computing est son cheval de bataille pour les années à venir.

A l’appui d’une étude du cabinet Gartner, datant de juin dernier, qui estimait que “le cloud computing devrait enregistrer une hausse de 16,6% en 2010 pour atteindre 68,3 milliards de dollars contre 58,6 milliards en 2009”, la firme de Redmond sait que le potentiel est énorme avec pas moins de 2,9 millions de PME et TPE française souvent sous-équipées en logiciels professionnels, ne manque pas de souligner ChannelInsider.fr.

Microsoft vient ainsi de nouer un partenariat technologique avec Cloud.com. Ce, autour du projet open source OpenStack et via l’intégration de Windows Server 2008 R2 Hyper-V.

Une intégration de la plate-forme de virtualisation Hyper-V qui permet aux entreprises utilisatrices de se constituer des infrastructures de cloud privé et de cloud public mixant technologies Microsoft, non-Microsoft et open source.

L’idée sous-jacente défendue par les deux partenaires ? Offrir plus de flexibilité aux entreprises et fournisseurs de services opérant des infrastructures Microsoft et non-Microsoft, lors de l’utilisation d’OpenStack.

Dans le cadre de cette collaboration, Microsoft s’engage à fournir des conseils techniques et d’architecture à Cloud.com, tandis que celui-ci va développer le code supportant OpenStack sur Windows Server 2008 R2 Hyper-V. Un code qui doit in fine être enregistré dans l’annuaire de code public http://openstack.org

Rappelons qu’OpenStack exploite des logiciels open source mais sur du matériel standard. Autrement dit, le logiciel est en mesure de fonctionner sur un serveur au sein d’un data center existant ou de fonctionner sur du matériel configuré tel qu’un centre de données modulaire. Pour ce faire, il utilise la virtualisation afin de créer et de gérer de grands groupes de machines (virtuelles).

Le support d’Hyper-V doit permettre aux clients de réaliser des économies d’échelle dans des infrastructures Windows et Linux, la technologie de virtualisation de Microsoft permettant de faire fonctionner en parallèle plusieurs OS.

OpenStack a été lancé avec les contributions de Rackspace US Inc. et Nebula (la plate-forme cloud de la NASA). La plate-forme est à ce jour supportée par 35 fournisseurs de matériels et de logiciels d’horizons très divers.

“Le support de Windows Server Hyper-V sur OpenStack est une nouvelle illustration de l’engagement de Microsoft à fournir plus de choix et de flexibilité à ses clients dans le nuage”, a déclaré Ted MacLean, directeur général Open Solutions Group Microsoft Corp. “Donner aux clients la possibilité d’utiliser la plate-forme de virtualisation Windows Server 2008 R2 Hyper-V, lors du déploiement de leur solution cloud OpenStack, est une victoire pour tous”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur