Club-Internet propose l’ADSL 512 Kbits/s à moins de 30 euros

Cloud

Anticiper sur les zones qui seront dégroupées en 2004 pour proposer dès 2003 l’ADSL à moins de 30 euros, telle est la stratégie de Club-Internet qui vise plus que jamais les 200 000 clients haut débit avant la fin de l’année.

L’ADSL 512 Kbits/s à moins de 30 euros se généralise ! Après avoir lancé sa nouvelle formule (voir édition du 1er septembre 2003) et son pack Wi-Fi (voir édition du 15 octobre 2003), Club-Internet poursuit son offensive sur le marché du haut débit en baissant ses tarifs pour les aligner sur ceux de la concurrence. Le 3 novembre 2003, la filiale Internet de T-Online France proposera l’ADSL 512 Kbits/s à 29,90 euros par mois au lieu de 39,90 euros actuellement (soit 25 % de réduction). Avec ce tarif, Club-Internet entre dans le peloton des fournisseurs d’accès (FAI) les moins chers du moment.

La nouvelle offre est soumise aux conditions habituelles : engagement d’un an, modem gratuit (deux mois d’abonnement offerts si l’utilisateur est déjà équipé), premier mois et frais d’accès offerts, services proposés gracieusement pendant six mois (chaînes télévisées LivePass, packs sécurité et communication…), pas de frais de résiliation. Hélas, tout le monde ne pourra pas en profiter : seuls les abonnés raccordables au réseau dégroupé de LDCom pourront bénéficier de cette nouvelle offre fort attractive. Soit, tout de même, près de 80 % de la population éligible à l’ADSL, selon T-Online. “Nous anticipons en fait sur la base des zones qui seront dégroupées en 2004”, nous a confié un porte-parole de la société. Ainsi, un client situé dans un département où le dégroupage est programmé pour 2004 bénéficiera de ce nouveau tarif même s’il n’est pas, dans un premier temps, en zone dégroupée. Les 20 % isolés dans les zones non dégroupées (ou non dégroupables) continueront, eux, de payer le prix fort de 39,90 euros qui reste cependant inférieur de 5 euros au tarif du leader Wanadoo pour un service équivalent, mais bien supérieur aux offres de Free, Tele2 ou 9Online notamment.

Objectif : 200 000 abonnés

L’accès à 128 Kbits/s, quant à lui, reste à 29,90 euros, soit le même tarif que le “nouveau” 512 Kbits/s. Rien n’est prévu pour revoir les conditions de ce forfait “moyen débit” amené, de fait, à disparaître. “Nous nous concentrons sur ce qui est le plus demandé”, précise le porte-parole, “et la demande est plus forte sur le 512 et de plus en plus sur le 1 024 [qui reste à 39,90 euros par mois, Ndlr].” Quant aux actuels abonnés situés en zone dégroupée, ils ne bénéficieront des nouvelles conditions tarifaires qu’au terme de leur période d’engagement. Avec cette nouvelle stratégie, Club-Internet maintient son objectif d’atteindre les 200 000 abonnés haut débit avant la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur