Club-Internet propose le 1 024 au prix du 512

Cloud

La filiale de T-Online profite du vide d’annonce de l’été pour lancer une offre promotionnelle destinée à faire découvrir le très haut débit à un prix attractif. Dommage qu’elle soit réservée à un nombre encore limité d’internautes.

L’ADSL très haut débit 1 024/256 Kbits/s à moins de 40 euros contre 50. Ce n’est pas une simple baisse de tarifs que propose le fournisseur d’accès (FAI) aux futurs abonnés. La filiale Internet de T-Online met le très haut débit au prix de son ADSL “conventionnel” à 512 Kbits/s. Une erreur? Non, il s’agit, d’une part, d’une opération promotionnelle valable pour la durée de l’abonnement mais à condition d’y souscrire entre le 1er juillet et le 31 août 2003, et, d’autre part, seuls les internautes éligibles au réseau dégroupé de LDCom pourront en bénéficier. Soit Paris et les Hauts-de-Seine, Lyon et Marseille intra muros dans un premier temps même si LDCom entend, à terme, couvrir la France entière à commencer par les principales métropoles (Strasbourg, Rennes, Bordeaux, Nice, la Seine Saint-Denis et le Val-de-Marne, voir édition du 16 juin 2003).

Club-Internet choisit donc l’option du dégroupage. “Nous avons arrêté notre offre très haut débit basée sur la revente du service par France Télécom que l’on facturait 85 euros”, explique un porte-parole du FAI. Un tarif absolument prohibitif pour le grand public. On comprend vite l’intérêt pour T-Online de s’adresser à un opérateur alternatif pour tenter de séduire les internautes avec des prix plus raisonnables, même si le nombre de clients potentiels est limité par l’étendue encore réduite des accès dégroupés.

Faire basculer l’abonné

Accès dégroupés qui profitent aussi à l’offre ADSL 512 Kbits/s que le FAI commercialise également 40 euros (39,90 exactement) contre 45 euros en moyenne sur les accès non dégroupés. Pour rentrer dans ses frais, Club-Internet joue sur les deux tableaux : la revente de l’ADSL par France Télécom et le dégroupage de LDCom. Cela permet au FAI de proposer son offre sur la France entière avec un seul tarif unique et concurrentiel. Pour l’abonné, l’opération est transparente. En soi, il ignore s’il est relié au réseau de France Télécom ou à celui de LDCom… vers lequel la filiale de T-Online compte le faire basculer dès que les conditions s’y prêteront.

Mais en attendant, Club-Internet a tout intérêt à engranger le plus d’abonnés possibles sur son offre dégroupée. D’où l’idée de cette promotion estivale, période creuse pour les annonces qui permet au FAI de se distinguer du lot. Outre un tarif équivalent à celui de 9Online (au delà des deux premiers mois à 15 euros), filiale indirecte de LDCom, Club-Internet offre les frais d’accès de 64 euros, ainsi que le modem.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur