ClubADSL : les prix s’entendent toutes taxes comprises

Cloud

A 25 ou 28 euros par mois toutes taxes comprises, selon la formule, pour l’ADSL à 512 Kbits/s, l’offre de ClubADSL se place parmi les plus intéressantes du marché.

La direction de ClubADSL vient de nous confirmer que les tarifs proposés pour ses accès Internet ADSL s’entendent toutes taxes comprises. Une confusion dans le communiqué de presse et l’impossibilité de joindre un porte-parole avant le bouclage laissait planer le doute dans notre article du 17 septembre 2003.

Les tarifs sont donc les suivants :

– Le 128 Kbits/s est à 16 euros TTC par mois sur quinze mois si le client accepte de payer en trois fois ou comptant (soit 240 euros). Le modem est offert. Dans le cas d’un paiement mensuel sans engagement de durée, la facture s’élève à 20 euros/mois. Mais le modem devient payant (49 euros). Dans les deux cas, les frais d’installation et de résiliation sont offerts.

– Le 512 Kbits/s revient à 25 euros/mois sur 15 mois (soit 300 euros au comptant ou en trois fois). La facturation mensuelle se monte à 28 euros.

– Le 1 024 Kbits/s est proposé à 40 euros/mois sur 15 mois (soit 480 euros comptant ou trois fois) ou bien à 45 euros par mois sans engagement.

Un modèle économique atypique

Pour la direction de ClubADSL, “le paiement au comptant ou en trois fois est à peu près indolore” et, surtout, permet de réaliser des économies de coûts de gestion, d’où les “prix performants”. Aux internautes intéressés mais sceptiques quant à l’idée de payer d’avance, le porte-parole répond qu’ils ont le choix de s’abonner au mois sans engagement. Même ainsi, les prix restent très compétitifs. Surtout, la direction rappelle que l’accès Internet ne constitue pas l’activité principale de ce FAI mais “un produit d’appel”. Le modèle économique du groupe international De Winter (dont ClubADSL est une filiale française) repose notamment sur la production de contenus de proximité (portails de villes avec Franceplus.com) et l’exploitation de leurs espaces publicitaires. Le groupe propose également de nombreuses de prestations (hébergement, développement, édition de CD-Rom sur carte de visite…).

Quant à la visibilité du FAI, le groupe préfère jouer sur la puissance commerciale de ses 600 distributeurs en France (SSII, revendeurs informatique, boutiques de téléphonie, etc.), sa politique de parrainage et ses partenariats plutôt que d’investir dans des campagnes publicitaires. ClubADSL vise les 100 000 abonnés ADSL pour le premier trimestre 2004, dont 50 % de particuliers. Enfin, De Winter se veut également fournisseurs de services. Outre DreamRoom, bouquet de télévisions mondiales qui équipe les hôtels, De Winter proposera prochainement la vidéo à la demande, des portails de radios et même la téléphonie sur IP. Un acteur à suivre, donc.

L’article précédent a été modifié en conséquence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur