ClubADSL propose le 512 Kbits à 25 euros

Cloud

Ce nouvel arrivant sur le marché de la fourniture d’accès Internet haut débit propose des tarifs particulièrement attractifs. Mais à des conditions inhabituelles qui risquent d’attiser la méfiance des internautes.

Un nouveau fournisseur d’accès (FAI) débarque sur le marché du haut débit : ClubADSL lance l’accès Internet par ADSL à 16 euros par mois le 128 Kbits/s, 25 euros le 512 Kbits/s et 40 euros le 1 024 Kbits/s. Frais d’installation, de résiliation et modem Olitec offerts. Ces offres pourraient être les plus intéressantes du moment si elles n’obligeaient pas le client à s’engager sur… 15 mois. ClubADSL propose en fait l’abonnement à 20 euros par mois sur douze mois pour le 128 Kbits/s, auxquels il ajoute trois mois gratuits. Soit 240 euros sur 15 mois qui reviennent donc à 16 euros par mois. Le même principe s’applique aux offres 512 et 1 024, respectivement à raison de 25 et 40 euros par mois. Mais l’offre n’est valable que si l’abonné accepte de régler d’avance l’intégralité de son abonnement en trois fois ou au comptant. Autant dire qu’il faut avoir confiance dans ce FAI jusqu’ici peu connu du grand public. Et pour cause, ClubADSL est apparu en France en janvier 2003 et n’a, jusqu’à présent, pas beaucoup cherché à faire parler de lui.ClubADSL est une filiale du groupe américain De Winter dont le modèle économique repose principalement sur l’exploitation publicitaire de ses 3 500 portails de villes (dont plus de mille en France via FrancePlus.com). Par ailleurs, le groupe prétend réaliser des économies d’échelle en développant notamment le travail à domicile de ses employés. Enfin, De Winter est également un prestataire technique qui assure entre autres l’hébergement de sites, les paiements sécurisés, l’enregistrement de noms de domaines, etc. Une formule inédite Conscient que son offre risque d’en refroidir plus d’un, ClubADSL propose l’abonnement sans engagement et en paiement mensuel. Naturellement, les tarifs s’en ressentent. Le 128 Kbits passe à 20 euros par mois, le 512 à 28 euros et le 1 024 à 45 euros. Les frais d’installation restent offerts mais le modem devient payant à 49 euros. Avec le paiement mensuel, ClubADSL n’est plus le FAI le plus attractif bien qu’il se situe dans une fourchette très compétitive. Si à 20 euros, l’offre 128 Kbits est aussi intéressante que celle de Tiscali (mais avec engagement d’un an), elle reste légèrement plus chère (1 euro) que celle de Tele2. En revanche, le 512 Kbits/s entre en concurrence avec le forfait ADSL de Free (30 euros) mais reste moins attractif que celui de Tele2 (25 euros). Le 1 024 Kbits à 45 euros est quant à lui beaucoup plus intéressant que celui de Wanadoo (80 euros) mais moins que l’offre de Club-Internet à 40 euros.Pour se démarquer, ClubADSL a donc choisi une formule inédite pour ce marché. Il n’est cependant pas certain que l’idée séduise le grand public, qui doit s’engager à verser en une seule fois 240, 300 ou 480 euros à une entreprise quasiment inconnue. ClubADSL devra d’abord prouver son sérieux et sa capacité à tenir la longueur dans ce secteur, certes en pleine croissance, mais fortement concurrentiel.Article modifié le 18/09/03.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur