Coeur de réseaux: Cisco renforce son expertise optique avec Lightwire

Cloud
Cable Ethernet réseau

L’équipementier télécoms américain acquiert Lightwire pour 271 millions de dollars. Objectif : développer les solutions d’interconnexion très haut débit pour les data centers.

Cisco s’offre un petit bijou dans les réseaux optiques : Lightwire.

Montant d’acquisition de cet équipementier très haut débit coté sur le Nasdaq depuis juin 2007 : 271 millions de dollars.

Les collaborateurs de Lightwire (60 personnes a priori) vont intégrer l’unité business “Transceiver Modules Group”et le groupe d’opérations “Supply Chain” au sein de Cisco, selon le communiqué.

L’opération de croissance externe devrait être bouclée d’ici la fin du troisième trimestre de l’année fiscale de Cisco (d’ici fin avril).

Ned Hooper, en qualité de Chief Strategy Officer de Cisco, assure que l’acquisition de Lightwire entre dans la stratégie à cinq piliers du groupe spécialisé dans les réseaux télécoms (les coeurs de réseaux en particulier).

Cette nouvelle opération de croissance externe se situerait dans la lignée de celle de CoreOptics datant de mai 2010.

Basé à Allentown (Pennsylvanie) mais doté de bureaux à Santa Clara (Californie), Lightwire développe une technologie propriétaire de composants pour la transmission optique de données et à très grande vitesse, proche de la lumière.

Elle disposerait d’une base de 1800 clients dans le monde. En 2011, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 171,3 millions de dollars et un Ebitda de 18,4 millions de dollars. La société affiche aussi une perte nette de 9.7 millions de dollars.

Selon Silicon.fr, la technologie “low power” des transmetteurs optiques de Lightwire – appelée CMOS Photonics – est basée sur des composants CMOS (complementary metal-oxide-semiconductor).

Elle se décline sur des composants qui transmettent les informations sur une longueur d’onde précise de la lumière et qui consomment moins d’énergie.

Avec cette acquisition, Cisco renforce son offre de connectivité pour les réseaux de data centers.

Toujours selon l’analyse de Silicon, “la petite taille, la faible consommation énergétique et l’évolutivité de cette technologie permettent la conception de commutateurs, routeurs et systèmes de transport optiques offrant une grande densité de connecteurs optiques à moindre prix, et donc de réduire les coûts d’investissement et d’exploitation des opérateurs de réseaux.”

Cisco devrait l’intégrer dans des commutateurs (switches) capables de transporter plus d’information à moindre coût.

La quête pour répondre à la demande des entreprises souhaitant exploiter les capacités très haut débit pour faire transiter des données comme la vidéo (notamment via le cloud) se poursuit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur