Coinbase empoche 75 millions de dollars : du bitcoin à revendre

EntrepriseLevées de fonds
coinbase-levee-fonds

En octobre 2014, Coinbase ouvrait son 3e tour de table. Aujourd’hui close, l’opération permet au spécialiste bitcoin de lever 75 millions de dollars.

Coinbase vient de boucler son troisième tour de table, ouvert en octobre 2014.

La plate-forme américaine d’échange de bitcoins négociait initialement une augmentation de capital à hauteur de 50 millions de dollars. Elle bénéficie finalement d’une rallonge à 75 millions dans le cadre de cette opération financière sans précédent pour une jeune entreprise spécialiste de la crypto-monnaie. Cette enveloppe s’ajoute aux 30 millions de dollars obtenus lors des deux précédents tours de table, en mai et décembre 2013.

Des investisseurs aux profils très variés ont répondu à l’appel.

L’opération est emmenée par DFJ Growth, un fonds californien de capital-développement qui a déjà soutenu Box, Foursquare, Good Technology, Ping Identity, Tesla, Twitter ou encore Yammer. A ses côtés, on retrouve notamment USAA (United Services Automobile Association), entreprise texane de services financiers classée au Fortune 500. Mais aussi le groupe bancaire espagnol BBVA (Banco Bilbao Vizcaya Argentaria) et le groupe télécoms japonais NTT DoCoMo.

A noter la participation “surprise” de Valar Ventures. Cette structure californienne – dont Peter Thiel, cofondateur de PayPal, est l’un des associés – s’oriente plutôt sur les start-up en phase d’amorçage et ne finance généralement que des entreprises basées hors des Etats-Unis.

Comme le note Fortune, plusieurs business angels rejoignent également ce tour de table. Sur la liste figurent entre autres Vikram Pandit (ex-CEO de la banque Citigroup) et Tom Glocer (P-DG, entre 2001 et 2012, de l’agence de presse Reuters, devenue Thomson-Reuters). Certains investisseurs historiques ont remis au pot. C’est le cas d’Andreessen Horowitz (fonds de capital-risque monté en 2009 par Marc Andreessen, le créateur de Netscape), de Reddit Capital et d’Union Square Ventures.

Fondateur de Coinbase, Fred Ehrsam en profite pour tordre le cou aux rumeurs selon lesquelles le montant de l’augmentation de capital aurait pu dépasser les 100 millions d’euros si l’entreprise n’avait pas été confrontée à des contrariétés réglementaires. Il semble en tout cas que les investisseurs n’aient pas été refroidis par la volatilité du bitcoin. Le cours s’est effondré ces dernières semaines. A l’heure où nous écrivons ces lignes, une unité de la crypto-monnaie vaut un peu plus de 196 euros, soit trois fois moins qu’il y a un an.

Coinbase va s’appuyer sur ce soutien financier pour développer son activité à l’international, en se concentrant plus particulièrement sur les 13 pays d’Europe où ses services (porte-monnaie virtuels éventuellement associés à des coffres-forts numériques pour ceux qui entreposent des sommes importantes) sont disponibles depuis septembre 2014. En l’occurrence l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, l’Italie, la Lettonie, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovaquie… et la France.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’argent virtuel ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur