ColorSync d’Apple blanchi

Mobilité

Cela faisait deux ans qu’une plainte avait été déposée contre Apple pour utilisation illégale de brevets dans sa technologie ColorSync.

Il aura fallu deux années de procédures judiciaires pour que le juge rende son verdict sur une affaire de violation de brevets opposant Apple et l’éditeur Imatec. Fin 1998, Imatec, éditeur spécialisé dans la chaîne couleur, accuse Apple d’utilisation illicite de trois brevets. La technologie mise en cause est ColorSync, qui permet aux graphistes de maîtriser la chaîne couleur de l’écran jusqu’à l’impression. Le but est de conserver la fidélité du rendu des couleurs sur des périphériques qui n’utilisent pourtant pas les mêmes technologies. Par exemple, un écran utilise les couleurs rouge, vert et bleu comme couleurs primaires, tandis que celles des imprimantes sont le cyan, le magenta et le jaune.

Selon Imatec, ColorSync intègre des composants de gestion déposés par elle et n’appartenant donc pas à Apple. Imatec réclamait plus d’un milliard de dollars de dommages au constructeur. En revanche, si la Cour précisait qu’Apple avait bel et bien utilisé illégalement ces brevets, Imatec exigeait alors 3 milliards de dollars !

Mais le juge en a décidé autrement. Le tribunal a déclaré Apple innocent, absout ColorSync de tout soupçon et déboute Imatec. L’éditeur dit ne pas comprendre la décision du juge et pourrait relancer une nouvelle action en justice.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur