Comdex : Java préféré à .Net

Cloud
Information - news

Entre standardisation et Open source du langage Java, les utilisateurs ont, semble-t-il, opté pour la première solution. C’est du moins ce qui ressort d’une conférence qui se déroulait hier au Comdex de Las Vegas.

Les clients sont plus susceptibles d’employer Java que .Net, notamment parce qu’ils considèrent le langage de Sun comme étant plus ouvert que celui de Microsoft. Toutefois, si le langage de Sun montre une quelconque faiblesse, ces mêmes clients iront sans état d’âme chez Microsoft. C’est une des conclusions d’une conférence qui se tenait hier au Comdex de Las Vegas. Les participants à cette conférence estiment que l’apparition de .Net a augmenté la compétition entre les différents langages et que finalement cela est plutôt positif. Les clients profiteront ainsi des innovations résultant de la concurrence.

Quid de la standardisation de Java ?

Toutefois, l’assistance était divisée sur la standardisation ou non de Java. Certains préconisent l’Open source pour le langage de Sun. En décembre dernier, Sun a abandonné l’idée de standardiser Java, parce que, selon quelques analystes, le constructeur a craint qu’une version standardisée n’aboutisse à une version différente de sa propre offre.

Steve Richardson, architecte technique en chef à Vercom, société de composants de logiciels sous Java, déclarait lors de ce salon : ” Quand Sun s’est d’abord intéressé à la standardisation, nous avons été très optimistes, mais quand il a finalement opté pour l’Open source, nos clients ont tout de suite dit qu’ils se sentaient plus en confiance avec une norme standard.”

Cependant, Tom Dwyer, analyste au cabinet d’étude Aberdeen Group, estime qu’avec le processus de standardisation, tout devient très lent. Un avantage pour Steve Richardson qui estime de son côté que Java “se développe trop rapidement et qu’il serait avantageux que son développement se ralentisse pour que nous puissions avoir le temps d’intégrer toutes les nouveautés”. Pour lui, si les utilisateurs avaient le choix entre standardisation et Open source, ils choisiraient certainement la première solution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur